Beaux vélos, belles routes

Bianchi e-Road Aria = électrique !

Publié le 19/09/2018 16:51   par Christophe Jobic     1 Commentaire

Aperçu au salon américain Interbike, ce nouveau Bianchi ne manque pas d'attraits pour tenter de séduire, de convaincre ou de convertir les cyclistes qui rêvent parfois d'un coup de booster sans vouloir modifier totalement leur pratique.

D'une grande discrétion esthétique, le nouveau Bianchi e-Road Adria ne se remarquerait pas dans un peloton.
Voilà qui est plutôt nouveau et bienvenu pour un ebike de route.

Les choix techniques retenus par Bianchi diffèrent des tendances du marché de ces dernières années. Plutôt qu'un moteur central, c'est un petit moyeu motorisé (largeur 150mm) qui a été placé dans la roue arrière. D'un plus petit diamètre que le disque de frein, il est super discret. Discret aussi est le câblage intégré dans le cadre. C'est presque le bouton lumineux de mise en route/extinction placé près de la douille de direction qui se remarque le plus.

Le petit moteur "ebikemotion" développe 250W de puissance nominale, et il est alimenté par une batterie intégrée de 250Wh (offrant donc théoriquement 1h d'autonomie à pleine puissance). Il est possible d'extraire la batterie par le dessous du cadre, après avoir préalablement démonté le boîtier de pédalier.

Il sera possible d'aquérir une seconde batterie de 250Wh externe, légèrement profilée, qui pourra prendre place verticalement dans le cadre, à la place du porte bidon.

La simplicité est de mise par ailleurs : pas d'assistance progressive en fonction de la force de pédalage, mais une assistance fixe à trois niveaux (30% / 60% / 100%) qui se déclenche lorsque la cassette est en rotation et s'arrête lorsqu'elle est immobile. Le niveau d'assistance sera aussi possible avec certains cyclocomputers et gps. Un petit capteur situé dans la base arrière officie à cette détection. Le moteur coupe évidemment l'assistance au dessus de 25km/h pour rester dans la réglementation européenne. Notez que le moteur comporte les deux inscriptions 25 et 32km/h pour s'adapter à l'Amérique du Nord notamment.

Sur le plat et dans les descentes, le vélo fonctionne comme n'importe quel autre, sans sensation de freinage ou de perte d'efficacité au pédalage puisque la transmission s'effectue en prise directe.

Le poids de l'ensemble est de 11,5kg, ce qui reste très contenu.

Bianchi est elle en train de définir une nouvelle tendance ? Quel est votre avis ?


Dans la même catégorie


Autres news de Christophe Jobic


1 Commentaire