Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : cintre Easton EC90SLX

Publié le 07/05/2018 12:47   par Nicolas Joly  

Rigide, Galbé, Léger...le shape compact raffiné à l'extrême

Nous reconnaissons aisément que les cintres, pneus, chaussures, ou selles sont des composants qui sont extrêmement présents dans nos essais...et pour une bonne raison, c'est qu'ils sont particulièrement déterminants dans le ressenti global, le confort, et la personnalisation d'un vélo...ces petites différences qui font qu'on se sent chez soit, et donc alimente notre quête de perfection...

et c'est bien ce qui nous a amené à essayer ce cintre Easton EC90SLX, promesse d'une performance de référence accompagné d'une ergonomie travaillée et raffinée à l'extrême !

 

Depuis l'avènement de la forme dite "compact" qui équipe à peu près tous les vélos de série l'industrie, et convient globalement au plus grand nombre, nos essais n'ont pas diminués, car les variations sur un même thème sont nombreuses. Déjà le carbone permet plus facilement de créer des formes ergonomiques (tops aéro et/ou ergonomiques), de filtrer les vibrations, des "reach" (avancement de la cocotte) plus ou moins profond, et des drops plus ou moins galbés....dans cet océan de possibilités, l'ergonomie Easton nous a paru sortir du lot, voici pourquoi.

 

 

 

EASTON EC90SLX.

La gamme Easton est déclinée en de nombreux modèles, mais tous ont la même ergonomie. Il sont disponibles en aluminium (EA) ou en Carbon (EC), avec un top classique ou aéro, et maintenant en déclinaison gravel, qui s'évase vers l'extérieur ("AX").

Pour notre essai nous avons choisi la forme classique, dans sa version carbone "intermédiaire", si l'on ose dire, car à 339€, le EC90SLX est résolument un cintre très haut de gamme.

Notons qu'il est aussi proposé dans une version plus abordable le EC70, et (encore) plus exclusive, le E100.

Au montage : du câblage externe !

Premier bon point, les EC sont conçus pour un passage de cable externe, une caractéristique que nous favorisons toujours, car elle fait gagner un temps précieux lors des phases de changements de cablerie.

La zone de position des cocottes est graduée pour pouvoir dupliquer la position idéale une fois qu'on l'a obtenue d'un côté. Enfin la zone de la potence est enrobée d'un revêtement anti-glisse, ce qui est a peu près standard, et fonctionne très bien, même si un peu de pâte carbone renforce encore la friction, et permet de prévenir tout glissement, sans brutaliser son précieux guidon

Côté positionnement des leviers, justement, le galbe Easton a la particularité de ne pas être "multipostion". Il y a bien sur une marge de manoeuvre selon la marque de levier utilisé, mais globalement, on trouve très facilement la position qui permet d'aligner les leviers à l'horizontale dans le prolongement du cintre.

 

En Route.

Dès la première sortie, nous avons la confirmation que nous ne nous sommes pas trompés : il n'y a pas d'ajustement d'angulation à faire, car tout tombe bien sur ce cintre. C'est aussi l'avantage d'un profil rond qui enlève la contrainte de positionnement du top. Les nervures permettent par ailleurs un passage de gaine parfait : celles-ci sont guidées et restent ainsi parfaitement en place.

les nervures maintiennent les gaines bien en place sous le guigon

 Le résultat est visible sur la partie supérieure, où rien ne dépasse. C'est beau !

On aurait aimé que le graphisme soit aussi discret  que le passage des gaines...

 

Sur le haut

habitué à des tops plus "ergonomiques", plus ou moins larges et ovalisés, qui permette à la paume de la main de s'étaler, c'est probablement la zone que nous redoutions le plus. Il se trouve que la forme ronde, certes classique, présente ici un diamètre généreux qui offre un confort tout aussi satisfaisant. ça n'est pas aussi agréable quand on pose les avant-bras sur le cintre, mais la forme ronde a fait ses preuves, et n'est jamais désagréable, en particulier sur du carbone qui présente des nervures pour atténuer la présence des gaines.

Sur les cocottes

Comme expliqué plus haut, la design moderne Easton est parfaitement en phase avec celui des cocottes actuelles, ce qui abouti à une intégration parfaite des deux. Le "Reach" de 80mm est tout à fait courant, donc rien d'inhabituel pour la position de base, avec un prolongement bien horizontal du plat de la cocotte.

Sur les drops

C'est de loin la partie la plus critique, la plus difficile à réaliser, et la plus personnelle aussi...C'est là que ce cintre se différencie de la forme compacte classique.

Easton a conçu ses drop sur une seule grande courbe, alors que les cintres sont souvent composée d'une courbe plus serrée au début et plus plate à la fin. Ici cette grande courbe offre un grand confort, et particulièrement aux grandes mains qui ont souvent du mal à rentrer dans les courbures serrées des cintres compact.

Le drop de 125mm pourrait laisser présager d'une forme très ramassée plutôt destinée aux petites mains, et il se trouve que c'est plutôt l'inverse. Dans l'absolu, le drop reste minimaliste, ce qui s'accorde idéalement aux géométries de course actuelle, avec des heads-tube déjà très courts. Si vous êtes un peu haut, ça sera peut être le coup de pouce pour retirer une entretoise...

une courbure de grand diamètre donne tout l'espace necessaire aux plus grandes mains

une fois habillé, tout tombe parfaitement...les leviers à porté d'index

 

 

 

Un design conçu pour piloter !

Avouons le, nous avons été tellement conquis par ce cintre qu'il ne quitte plus notre vélo. Il a même fait une sortie de 185km pour son 3 eme jour de test. L'ergonomie réussie (ou du moins adaptée) permet ce que nous recherchons finalement tous. mais c'est pourtant la première fois que nous arrivons à freiner, changer de vitesse, piloter, sprinter sans changer de position de main, et surtout sans se casser le poignet ! En plus le EC90 évite l'écueil courant de faire un cintre trop court que l'on a toujours peur d'échapper sur un nid de poule imprévu...

Tout tombe sous la main, sans casser le poignet : on valide !

 

Rigidité hors-pair.

Mais nous n'étions pas au bout de nos surprises. Ce cintre de 195 grammes est venu remplacé un cintre de 204 grammes....autant dire qu'a priori, nous nous attendions a un comportement dynamique similaire...et bien mystère du carbone il n'en a rien été. le EC90SLX est particulièrement rigide. C'est probablement du en partie à sa forme ronde, et aussi aux nervures des passages de gaines. Le résultat s'est avéré très ferme, mais dans le bon sens, en offrant un sentiment de sécurité et de solidité, et aussi de précision de pilotage. Le confort ne semble pas en pâtir pour autant...nous serions curieux de comparer avec les modèles supérieurs et inférieurs. Au final, notre poste de pilotage s'en trouve plus ferme et sécurisant.

Le nervurage destiné au passage des gaines apporte une rigidité hors-norme dans cette catégorie de poids

 

Deux largeurs en une

Enfin, dernier point, la largeur. Easton a choisi d'élargir (un peu) le bas de ces cintres...ainsi un cintre de taille 42cm (mesuré au niveau des cocottes) fait aussi 44cm aux extrémités. Utilisant le principe à l'envers, nous avons opté pour un cintre de taille 40cm, sans perdre la largeur de 42cm en bas, tout de même plus agréable en descente sinueuse et gros freinages. Le principe bien connu permet de dégager la place aux avant-bras dans les sprints, et aussi de tendre vers plus contrôle (en gardant la taille habituelle), ou plus d'aérodynamisme (en réduisant d'une taille).

 

En pratique, si "ce 42" n'est pas tout à fait aussi large qu'un 42 centimètres standard, il s'avère satisfisant : compte tenu de la rigidité, la précision de l'ensemble n'est pas du tout affectée, et reste donc dans le même très agréable à piloter. D'un autre côté le 40cm aux cocottes, s'il est forcément plus aéro,  ne présente pas d'inconvénient particulier. On s'y habitue très facilement, voire on en vient à préférer la position, particulièrement en danseuse, où l'on ressent un meilleur gainage du buste. En résumé, si le gain aéro reste marginal, il ne se fait pas au détriment de l'ergonomie...au contraire.

 

 

En résumé, nous avons été conquis au delà de nos espérances par ce Easton EC90SLX. Bien sur l'adaptation ergonomique d'un cintre à une main est une affaire très personnelle, mais les choix opérés ici semblent pouvoir satisfaire le plus grand nombre. Le seul petit regret se situe sur le top rond, plutôt qu'ovalisé, mais les autres paramètres l'emportent largement.

De plus, si le poids de 195 grammes est tout à fait dans la norme d'un cintre haut de gamme, la rigidité est par contre un ton au-dessus de la catégorie, et la dynamique obtenue dans les phases d'accélération et danseuse apporte un plus à n'importe quel montage.

 

 

Les +

Ergonomie en avance sur son temps

Rapport Prix/Poids dans la norme

Rigidité-dynamisme de très haut niveau

Cablage Externe tellement plus pratique

 

Les -

forme totalement ronde sur le dessus

graphisme un peu trop présent

 

Infos

Poids VdR 195 grammes (taille 40cm)

Prix 339€ 

Diamètre 31.8mm, Reach 80mm, Drop 125mm

Dispo en 5 tailles (!) du 38 au 46 (dimension au niveau des cocottes, +2cm aux extrémités)

La gamme : les Versions EC70SL (235€ pour 230grammes) et E100 (399€ pour 178 grammes) partagent le même shape

Distribution : Tribesportgroup

 

 

 

 

 

 


Dans la même catégorie


Autres news de Nicolas Joly