Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Championnats du monde de cyclo-cross / Le matériel soumis aux pires traitements

Publié le 06/02/2018 16:06   par Etienne Plouze     6 Commentaires

Un petit tour dans les stands, ça vous dit ? Si vous voulez être complètement dans l'ambiance, vous pouvez lire cet article dans un congélateur ou a minima les pieds dans une bassine d'eau gelée.

Un vélo crépi de boue pour commencer, le Canyon CF SLX, auréolé au total de trois médailles sur ces championnats (Yan Gras en U23 hommes, Mathieu Van der Poel en Elites hommes et Ceylin Del Carmen Alvarado en U23 dames). Plutôt très correct pour une machine sortie cette saison seulement !

Le Canyon CF SLX de Steve Chainel avec sa déco spéciale champion de France. On remarque aussi le petit clin d'oeil de Steve à son fiston Caliste.

Le vélo de Mathieu Van Der Poel dans sa cosmétique très sobre, grise et noire.

Le Néerlandais a changé ses habitudes pour ces Mondiaux en chaussant des boyaux Challenge Linus. L'a-t-il regretté après coup ?

Grosse montée en puissance des Giant TCX Advanced, installés ici sur le rack de l'équipe US, mais on en a vu beaucoup sur ces Mondiaux.

Toujours sympa de retrouver ce Moots en titane, la figurine Bart Simpson nous indique qu'il s'agit du vélo du jeune Américain Gage Hecht, solide neuvième de la course espoir.

Dans le team USA, les Specialized Crux sont légion.

Avec des composants exotiques comme ces roues Industry NIne.

De la customisation sur cette version S-Works, on doit l'avouer le vélo de Cody Kaiser est clairement notre coup de cœur esthétique.

Les nouveaux boyaux Vittoria Terreno Wet sur le Santa Cruz Stigmata de Tobin Ortenblad.

Le Focus Mares CX de Jeremy Powers, qui participait cette année à son dernier championnat du monde de cyclocross.

Après les courses les vélos sont nettoyés, reconditionnés comme si une nouvelle course avait lieu le lendemain. Ici les vélos Adrisport de Matthieu Boulo sous la tente de l'équipe de France.

Les six vélos des jumeaux Dubau sont probablement les vélos les plus optimisés au niveau du poids. Un atavisme familial hérité du père Ludovic. On retrouve des potences et tiges de selle New Ultimate, cintres Zipp, selles Selle Italia SLR, pédaliers Sram Force, visserie nylon.

Les S1neo Versus CX01 de Francis Mourey, qui reste fidèle au freinage patin.

C'est l'heure du retour, les valises sont closes, le Tetris du chargement commence pour Fabien Canal avant de prendre la route pour la Franche-Comté.

 

 

 

 

 


Dans la même catégorie


Autres news de Etienne Plouze


6 Commentaires

  • 07/02/2018 18:49:36 par Nico J

    Le monoplateau serait-il mort....?


  • 08/02/2018 10:14:22 par Solone VDR

    Ho non clairement pas, c'est vraiment que sur notre sélection de photo le double est plus présent. Clairement le mono est très présent chez les athlètes d'amérique du nord et chez les jeunes juniors et espoirs. Eli Iserbyt est champion du monde espoir en mono par exemple.


  • 08/02/2018 15:18:29 par petitcabri

    merci pour ce joli reportage

    - a votre avis pourquoi il y a toujours autant de pédalier double?
    - quel braquet avez les coureurs sur ce circuit ?

    des disques lights chez les jumeraux Dubau et Fabien Canal


  • 09/02/2018 09:58:47 par Solone VDR

    Je pense que chez les hommes le 46x36 reste une sécurité lorsqu'il rouler très vite entre 45 et 50 km/h.

    Les Dubau utilisent des KCNC et Fabien des Aligator ou A2Z je pense, 100g de gagné facilement avec ce genre de disque. On perd un peu en puissance mais on gagne en progressivité. C'est plus fragile également en cas d'accrochage avec un autre concurrent, les disques se voilent facilement.


  • 14/02/2018 09:28:43 par Krystau

    Quid des pédales les plus utilisées en CX ?


  • 04/03/2018 20:02:56 par Solone VDR

    Dans l'ordre : Shimano, Crank Brother (surtout les américains) et Time (championne du monde)