Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Le groupe Rotor Uno fera le bonheur des triathlètes

Publié le 30/01/2018 17:01   par Etienne Plouze  

Un an après avoir roulé pour la première fois avec le groupe hydraulique Rotor Uno dans le nord de la France, on retrouve ce système hors norme sur les vélos Time du club de Poissy Triathlon. On a pris l'appareil photo, le bloc-note pour discuter triathlon et groupe Uno avec Pablo Ortega de chez Rotor.

Pablo Ortega revêt le tablier de mécanicien pour installer les groupes Rotor Uno sur les vélos des équipes féminine et masculine du club de Poissy Triathlon

 

VDR : Pablo, tu peux nous rappeler tes fonctions chez Rotor ?

Pablo Ortega : Je suis responsable des ventes en première monte et responsable des ventes France. Je suis considéré comme le Français de chez Rotor, j'ai d'ailleurs fait une partie de mes études près d'ici à Saint-Germain-en-Laye.

VDR : D'où l'absence d'accent donc ! Au niveau du groupe Uno, un an après quoi de neuf ?

P. O. : Techniquement, il y a eu des petites évolutions, elles sont invisibles, mais cela rend le fonctionnement de la transmission plus souple. Les ventes principalement concentrées sur l'Europe représentent environ 400 groupes. 2018 marquera l'ouverture sur le marché mondial pour le groupe Uno.

Ça bricole dur pour les trois "Rotor Boy's" ce matin, objectif du trio trente vélos en trois jours !

VDR : Nous aurons l'occasion de voir le Uno rouler au plus haut niveau ?

P. O. : Oui, pour la première fois cette année, les filles de l'équipe professionnelle anglaise WNT-Rotor Pro Cycling rouleront en Uno. En triathlon, le Uno équipera, tu t'en doutes, le club de Poissy Triathlon, en individuel nous aurons aussi des athlètes internationaux de pointe avec Mario Mola ou Fernando Alarza. Côté route, c'est la première année que nous avons des demandes entrantes pour notre pédalier 2INpower qui a très bonne réputation dans le peloton. L'équipe Dimension Data continuera à l'utiliser en 2018.

VDR : On a l'impression que Rotor fait plus d'efforts côté triathlon ?

P. O. : Le marché du triathlon est certes plus petit que celui de la route, mais il est très important pour l'image. Historiquement, Rotor a toujours séduit les triathlètes; souvent plus ouverts aux nouveautés, ils ont été les premiers à adopter nos plateaux ovales.

VDR : Pourquoi avoir choisi le club de Poissy ?

P. O. : Tout d'abord, il faut rappeler que le marché français était par le passé le premier marché historique pour Rotor, devant l'Espagne et l'Allemagne. Une situation qui a changé puisque l'Allemagne est désormais numéro un. Nous voulions revenir fort en France et Poissy Triathlon nous a séduits par son professionnalisme. Le club communique bien et sera mettre en avant le Uno je pense ! De plus, le club est équipé avec des cadres Time Scylon, une marque avec qui nous travaillons depuis très longtemps. Je roule moi même sur un Scylon, c'est un vélo hyper performant.

Les triathlètes rouleront le groupe Uno 100 % hydraulique avec les étriers de freins à patins développés avec Magura

VDR : Au delà du sponsoring, comment Rotor procède sur le terrain pour promouvoir le Uno ?

P. O. : On accompagne comme ici à Poissy pour monter les vélos, former les mécaniciens des teams ou clubs. On organise aussi conjointement avec Alternativ Sport (le distributeur français de Rotor) des sessions de formation collectives avec les magasins, souvent sur la journée de lundi. Je visite aussi beaucoup les magasins en France pour prendre la température du marché. L'accueil est souvent un peu meilleur dans les magasins fortement connotés triathlon avec des retours toujours importants sur les produits. J'ai observé que les magasins fans de la marque ont souvent des retours plus marqués sans détour, c'est parfois dur à entendre, mais cela nous pousse à nous améliorer.

VDR : Au sujet du Uno, quels sont les retours ?

P. O. : Les retours sont positifs, le groupe est une bonne option pour réaliser des montages exclusifs et très légers. Le produit est vraiment différent de la concurrence, le marché doit l'accepter et nous faisons en sorte de l'expliquer un maximum.

VDR : Le Uno aura-t-il un jour un petit frère ?

P. O. : Le Uno ne restera pas la seule offre transmission de Rotor c'est une certitude, nous travaillons sur d'autres développements. Des nouveautés sortiront à la Sea Otter (en avril) et à l'Eurobike (en juillet), l'idée est de proposer une offre complète Rotor.

 

 

 

 

 


Dans la même catégorie


Autres news de Etienne Plouze