Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Championnats de France cyclo-cross / PFP titrée, le doublé pour les frères Dubau

Publié le 15/01/2018 11:53   par Julien Nayener  

Tous les espoirs sont permis pour les Mondiaux début février à Valkenburg.

Pauline Ferrand-Prévot a décroché ce week-end à Quelneuc le troisième titre de championne de France de cyclo-cross de sa carrière en s'imposant avec une confortable avance sur Caroline Mani et Marlène Petit. Absente des "labourés" ces deux dernières saisons, la Champenoise réendosse donc le maillot bleu blanc rouge qu'elle avait déjà conquis en 2015... l'année même où elle avait été sacrée championne du monde, à Tabor.

Faut-il y voir un signe ? L'avenir le dira, mais une chose est sûre, PFP fera partie des prétendantes à la tunique irisée, début février, à Valkenburg. Le mois qui vient de s'écouler en est la preuve. Avant ce titre national en Bretagne, Pauline Ferrand-Prévot avait fait deux top 5 en Coupe du monde (5e à Namur, 4e à Zolder), à chaque fois en partant loin sur la ligne de départ. L'enjeu d'ici les Mondiaux aux Pays-Bas sera de se rapprocher de la première ligne. 

"Mon but lors des deux prochaines coupes du monde (à Nommay le 21 janvier et à Hoogerheide le 28 janvier) sera de faire la meilleure course possible afin d'avoir une meilleure position de départ pour les championnats du monde. Je vais utiliser ces deux courses pour peaufiner ma préparation", expliquait PFP après sa victoire à Quelneuc. Le circuit de Valkenburg, qu'elle est allée repérer après la Coupe du monde de Zolder fin décembre, semble en tout cas inspirer l'athlète du team Canyon Sram : "J'aime vraiment ce circuit. Je pense que ce sera une grande course", a encore expliqué PFP. 

Valkenburg donne aussi des idées à Lucas Dubau. Le Champenois y avait déjà gagné une Coupe du monde lorsqu'il était junior. Sa forme actuelle lui autorise en tout cas tous les espoirs : il a en effet décroché le titre de champion de France U23 samedi, à Quelneuc, un bonheur partagé en famille puisque derrière lui, c'est son frère Joshua qui a terminé deuxième. Une attaque franche après trente minutes de course, derrière Joshua qui contrôle, tout s'est déroulé à la perfection pour la famille. Au bord du circuit, le papa Ludovic était aux anges et il n'est peut-être pas au bout de ses émotions.

 


Dans la même catégorie