Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

JC Peraud, nouveau monsieur anti-moteurs

Publié le 12/11/2017 10:39   par Julien Nayener  

Sa carrière sur le vélo et son parcours professionnel d'ingénieur ont séduit David Lappartient, le nouveau président de l'UCI : JCP a été nommé "Manager matériel et lutte contre la fraude technologique" à la fédé internationale.

Jean-Christophe Peraud va s'attaquer au sujet qui fait sans doute le plus parler en ce moment dans le cyclisme : le deuxième du Tour de France 2014, médaillé d'argent aux JO de Pékin en 2008, vient d'être nommé par l'UCI comme "Manager matériel et lutte contre la fraude technologique". D'après le communiqué diffusé par la fédération internationale, JCP sera chargé en particulier de la "gestion des procédures d’approbation du matériel et de l’habillement utilisés en compétition, de la gestion des projets relatifs à l’utilisation des nouvelles technologies dans les épreuves cyclistes et de la lutte contre la fraude technologique"

Révélé en VTT, puis devenu l'un des meilleurs Français du peloton sur route, le Creusotin (40 ans), qui a arrêté sa carrière à la fin de la saison passée, associe à son parcours sportif un brillant cursus professionnel : diplômé de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon, il avait notamment travaillé comme ingénieur pour le compte d’Areva, multinationale française du secteur de l’énergie. JCP a aussi collaboré au développement de produits pour B'Twin. Ce profil complet ne pouvait que séduire David Lappartient, le nouveau président de l'UCI : "Grâce à son solide bagage académique, son parcours professionnel et son expérience de coureur de haut niveau, il est l’homme idéal pour travailler, en étroite collaboration avec la Commission ad hoc de l’UCI, à la modernisation du règlement et des procédures en vigueur dans le domaine du matériel (...)", a notamment commenté le boss de la fédé internationale qui, sitôt élu en septembre, avait rappelé toute l'importance qu'il accorde à la lutte contre la fraude technologique.

Quant à JCP, il n'a pas caché tout l'intérêt qu'il porte à sa nouvelle mission : "Je souhaitais continuer à œuvrer en faveur du sport qui me passionne. Le défi qui m’est offert aujourd’hui répond parfaitement à mes attentes dans ce sens, et je saurai y dédier toute mon énergie et toutes mes compétences d’ingénieur et d’expert du sport cycliste", a expliqué l'ancien médaillé olympique, alors même que de nouvelles rumeurs ont ressurgi cette semaine concernant Fabian Cancellara, accusé par un ancien coureur d'avoir utilisé un moteur pour remporter son fameux doublé Tour des Flandres / Paris - Roubaix en 2010. 

L'UCI a indiqué avoir ouvert une enquête pour tenter de faire la lumière sur l'éventuelle triche de Spartacus, en même temps qu'elle vient d'annoncer par la voix de David Lappartient qu' "un plan d’actions détaillé (dans le domaine de la fraude technologique) sera dévoilé au mois de janvier prochain". Les moteurs, on en parle beaucoup, mais bien peu ont été débusqués jusqu'à présent...

 


Dans la même catégorie


Autres news de Julien Nayener