Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Red Bull Velodux / Væ victis !

Publié le 06/11/2017 10:57   par Amaël Donnet  

Lundi maussade, triste lundi… ! Pour tous les participants du cyclo-cross Velodux, le retour à la réalité est empreint d’une certaine nostalgie. Avant de revenir sur un sujet très complet, concernant le vécu à l’intérieur de l’épreuve, voici un retour sur les différents podiums d’une journée mémorable. Toutes les quatrièmes places ont été récompensées par une vraie médaille en chocolat, c’est aussi ça l’esprit de la Velodux. Veni vidi vici !

 

Texte : Jen-Claude Van Broodts

Images : Red Bull Content Pool / Dom Daher & Jaanus Ree

 

Des spécialistes de cyclo-cross, des vainqueurs de classiques, des Champions du Monde et des titrés Olympiques, des top cinq au TdF et des valeureux prêts à relever un véritable défi. Tous ces cyclistes se sont tous un jour mesurés à une des trois éditions de la Velodux. Wallride, bain de boue, escaliers infernaux, bac à sable, rampe et plus si affinités… Tel un rock garden par exemple. En plus d’être physique, ce cyclo-cross requiert un certain coup de guidon, sinon gare à la cascade.

Initiateur de ce cyclo-cross ultra moderne et qui se dispute en relais, Yves Corminbœuf et son équipe se sont surpassés pour cette troisième édition. Le tracé a mélangé à la perfection physique, technique et flow. Malgré le sang dans la bouche et le lactate qui brule les jambes, cette épreuve reste un véritable plaisir unique. Dans la vieille ville, les spectateurs donnent de la voix. On se surpasse, et si dans l’effort on tire un peu dans la gueule, dans la tête le sourire est de mise. C’est à faire au moins une fois dans une vie de crossman, qui se respecte, sous peine de finir dans les flammes de l’enfer. Dans l’humble demeure de Belzebuth tu te consumeras ! Vulnerant omnes, ultima necat… N’est pas Tatie ?!?

Plus d’informations

 

Le tracé en vidéo

Jean-Roch Vecten (Roule ma Poule) nous embarque pour un demi tour de reconnaissance.

 

Tous les podiums

  • Rookies : 1er Mauro Schmid – Eric Lüthi en 53’28’’, 2ème Andrin Biss – Gees Andrin en 54’57’’, 3ème Lars Sommer – Dario Lillo en 55’’16’’… Et pour le chocolat Timo Muller – Corvin Lagler !
  • Dames : 1ère Sina Frei – Nicole Koller en 58’22’’, 2ème Alessandra Keller – Kathrin Stinermann en 58’56’’, 3ème Fabienne Nierderberger – Charline Fragnière en 1h02’29’’… Et pour le chocolat Mélissa Rouiller – Lisa Baumann.
  • Mixtes : 1er Joséphine Reitzel – Damien Bisetti en 55’30’’, 2ème Cindy Lüthi – Julien Chabey en 58’30’’, 3ème Lena Mutzner – Christoph Bonvin en 59’55’’… Et pour le chocolat Carolin Faiss – Frédéric Pélissierr.
  • Open : 1er Florent Bolomey – Maxime Beney en 54’14’’, 2èmw Daniel Eierman – Sonke Wegner en 54’18’’, 3ème Felix Doring – Mickael Jacquot en 54’38’’… Et pour le chocolat Olivier Behringer – Raphael Krahemann.
  • Elites : 1er Lars Forster – Nocola Rohrbach en 1h07’38’’, 2ème Lukas Flückiger – Mathias Flückiger en 1h07’44’’, 3ème Mathias Stinermann – Andri Frischknecht  en 1h09’02’’… Et pour le chocolat Nicolas Lüthi – Patrick Lüthi.

 

 

 

Ils ont dit

Sina Frei (1ère) : «C’est un vrai plaisir de participer à cet événement, et génial de pouvoir participer à deux. Je me réjouis de revenir

Nicola Rohrbach (1er) : «C’était une bataille très fair-play et j’ai passé un super moment. Mais c’était vraiment très dur et ça a fait mal aux jambes.»

Fabian Cancellara (on ne peut pas faire outrage de le présenter…) : «C’est  cool, c’est particulier. J’aime montrer une nouvelle face du cyclisme, pour cela cet événement est parfait.»

Pascal Richard (Champion du Monde de CX en 1988, Champion Olympique sur route en 1996) : «J’ai cinquante-trois ans, mais je suis toujours en forme. Ce type d’événement qui mélange les élites à la masse des pratiquants est juste génial

Spartacus à l'oeuvre dans les escaliers de la vieille ville d'Estavayer-le-Lac

 


Dans la même catégorie


Autres news de Amaël Donnet