Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : cablerie Jagwire Pro Bkake et Pro Shift Lightweight

Publié le 09/06/2017 07:53   par Nicolas Joly  

la cerise sur le gateau

Le diable est dans les détails

Vous pensiez que votre vélo était au top...? et bien peut être pas : bien qu’essentiels au fonctionnement d’un vélo, et même déterminent dans sa performance, câbles et gaines sont bien souvent choisis par défaut, et remplacés sans grande considération…et pourtant, ici comme ailleurs on peut toujours faire mieux : voici comment.

La touche finale...

 

 

La Promesse…


Jagwire est l'un des grands spécialistes du domaine, et nous promet un fonctionnement amélioré, et des composants de 30% plus léger qu’un ensemble classique.

Dans sa gamme pléthorique nous avons testés les produits issus de la gamme « Pro », elle même surplombée par la gamme « Ultimate Elite » (mais qui utilise la technologie des « links » aluminiums emboîtés) :

Road Pro Brake Cable Kit

Avec gaine "KEB-SL" : renforcé de kevlar et cables polis


Pro Shift Lightweight Cable Kit

Avec gaines "XEX-SL", doublé d'une tubulure ultra lisse et 30% plus légère, et cables polis

 

Les 2 Kits Road Pro (freins) et Road Shift (dérailleurs)

 

 

Montage
Les 2 kits reçus sont sensiblement identiques et particulièrement bien conçus. Tous les embouts et accessoires sont fournis en quantité, de même que la gaine et les câbles qui sont généreusement dimensionnées. Avec 3 mètres de gaine par kit, nous avons même pratiquement de quoi équiper 2 vélos en câblage externe.

Le kit frein complet, inclus des embouts pour tous les cas de figure


L’installation, demande un peu de patience…pas plus que pour un autre kit, mais si vous avez dépensé autant pour équiper votre vélo, c’est que vous voulez manifestement tendre vers la perfection, et donc accorder un peu de temps à votre monture.

Ce qui diffère immédiatement d’une gaine standard est l’extrême dureté de la gaine de frein. C’est inhabituel, mais celles-ci est construite sur le même principe que les gaines de dérailleurs, à partir de tringles coaxiales en inox (et non la traditionnelle spirale). En conséquence, Il faudra se munir d’une pince coupante qualité pro, et vu la raideur, on peut imaginer que la compression de la gaine sera effectivement nulle !

Des arrêtoirs de gaines pour les tous les cas de figure

 


La deuxième particularité notoire, et même paradoxale, est l’extrême souplesse des gaines, de dérailleurs bien sur, mais également de freins. En dépit de la construction blindée, les gaines se courbent plus facilement que la norme : voilà qui facilite le montage, et permet des trajectoires plus serrées autour de la douille de direction.

Encore mieux :  les gaines de freins sont prolongées d'une partie terminale plus souple, destinée à prendre la courbure la plus sévère du montage : les 90° du cintre à la sortie du levier…Perfectionnisme vous dit-on !

L'extrémité "levier" de la gaine de frein

 


En pratique
Comme on pouvait s’y attendre, nous vérifions un fonctionnement parfait. Précis, sans friction, ni compression. Bien entendu un montage équivalent (et neuf !) en Dura-Ace, Red ou Record aurait fonctionné tout aussi parfaitement…mais même si ce n’est pas quantifiable, la finition ultra lisse des cables, associée au traitement des gaines apportent indéniablement un petit supplément…de combien ? soyons clair c’est impossible à chiffrer et nous sommes, une fois encore, dans les fameux « gains marginaux »…

En vue macro, on voit clairement la différence entre la finition Jagwire polie à gauche, et celle d'un cable classique à droite.

Le Jagwire en haut, le classique en bas

 

Donc impossible de dire si c’est 1,5% ou 15% de friction en moins, mais une chose est sure, nous n’avons jamais expérimenté un fonctionnement aussi agréable sur un groupe mécanique (testé sur du Sram Red 22).

Après maintenant près de 1000KM, et forcément quelques sorties humides, le fonctionnement est toujours irréprochable.

 

 

Le poids :  38% d'économie !

Autre aspect « primordial «  pour certain…là encore marginal ?
Mais comme c’est l’un des arguments avancés par Jagwire nous avons pris soin de mesurer...et d’être surpris !

et pour cause, les valeurs obtenues sont surprenantes en comparaison au Dura-Ace démonté !

Nos mesures :
Gaine de Frein Jagwire 40gr/M
Gaine de Frein DuraAce 56gr/M

Gaine de Dérailleur Jagwire 17gr/M
Gaine de Dérailleur DuraAce 32gr/M

Cable de Frein Jagwire 13gr/M
Cable de Frein DuraAce 12gr/M

Cable de Dérailleur Jagwire 6gr/M
Cable de Dérailleur DuraAce 7gr/M


Bref, nous vous épargnons les calculs….mais sur un vélo Medium, en câblage externe, ça donne un total de 150 grammes en DuraAce contre…108 grammes en Jagwire ! Chacun jugera de l’utilité de ce gain de 42 grammes, mais saluons la performance technologique de Jagwire . -38% pour un fonctionnement au minimum égal aux références du marché : promesse tenue !

 


Mot de la fin : un "investissement" assez particulier….impossible de quantifier sa performance. Néanmoins elle est bien là, et c'est un plaisir à installer et à utiliser : à recommander aux perfectionnistes !


+
Fonctionnement au Top

Souplesse des gaines et confort d'installation
Poids

-
Dans l'absolu, le prix reste élevé


 

Infos :
Poids VV : 108 grammes pour le vélo complet (4 cables-4 kits-gaines)

10 couleurs au choix

 

Tarifs
Kit Road Pro Brake Cable  : 39,99€
Kit Pro Shift Lightweight Cable : 39,99€

Distributeur pour la France : www.nowcompany.com
site constructeur : jagwire

Résultat final : un montage aussi performant qu'esthétique !

 


Dans la même catégorie


Autres news de Nicolas Joly