Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Clément et Vittoria : un gars une fille saison cross

Publié le 17/12/2016 07:00   par Etienne Plouze  

Clément et Vittoria sont un jeune couple de pneumatiques cyclocross Tubeless, très différents et justement complémentaires...

Clément MXP 700 x 33, un gars à tout faire :

Enfin un garçon qui peut faire plusieurs choses en même temps! Le profil du MXP (MXP signifie Milan en langage aéroport, un pneu voyageur probablement) est en effet le plus polyvalent de la gamme Clément. Un dessin à base de chevron assez classique qui rappelle des modèles bien connus comme le Vittoria Cross XG Pro ou le boyau Dugast Typhoon. Avant ou arrière le MXP est donc à son aise, d'autant que le MXP affiche un généreux 36 mm sur notre jante Mavic Ksyrium Pro Disc Allroad (19 mm de largeur interne entre crochets).

Son poids est de 434 g, il n'est pas des plus légers en Tubeless Ready car on trouve des pneus sous les 400 g d'après les poids constructeurs (prudence donc...). À ce poids, il faut rajouter 30 ml de préventif injecté par la valve après que le pneu est claqué. Le total est très correct en comparaison d'un montage Tube Type, ce n'est pas l'affaire de siècle côté poids, mais le pneu est complètement transformé. On reprochera simplement au MXP son prix élevé en rapport à celui du Vittoria qui affiche 20 € de moins.

Un profil polyvalent pour assurer rendement et accroche sur une large plage d'utilisations.

Ballon généreux et crampons latéraux bas, le MXP est agréable à rouler.

Poids VDR : 434 g

Largeur : 36.1 mm au ballon à 2 bar de pression

Prix : 69.95 € (disponible également en Tube Type à 49.95 € et en boyau à 129.99 €)

Lien web : clementcycling.com

Distributeur : Royal Vélo France


Vittoria Cross XL Pro 700 x 33 TNT, une fille aux longs crampons :

Notre représentante féminine est quant à elle une hyper spécialiste, son truc c'est les parcours gras où elle peut sortir les crampons. Plus fin que le Clément pourtant également en 33 mm, le Cross XL Pro affiche 35 mm. C'est peut-être le pneu de cyclocross le plus cramponné du marché, en tout cas son design est bien exclusif. On a choisi de le monter à l'avant en cours de saison après que le terrain se soit ramolli, un bon choix pour les entraînements et les sorties plaisir en forêt. La saison a été relativement sèche en Ile-de-France, le montage à l'arrière ne s'est donc pas imposé à nous. En cas de dégradation météo aucune hésitation pour monter le Cross XL Pro à l'arrière, nous perdrons certes un peu en rendement par rapport au Clément, mais l'accroche sera meilleure ainsi que l'évacuation de la boue.

Côté poids même constat que pour le Clément, peut mieux faire, en somme avec une retenue, car nous nous sommes basés sur des poids constructeurs pour les concurrents. Cette version TNT (Tube No Tube) arbore le flanc anthracite caractéristique des versions Tubeless Ready de la marque. Une petite coquetterie de fille tout comme l'aspect ultra sonore des claquements du pneu lors du montage, impossible de ne pas sursauter !

Un peu résolument directionnel qu'il est bienvenu de monter à l'avant. Les crampons centraux forment une bande de roulement qui se fait oublier même lors d'un passage sur du bitume.

Avec ses crampons latéraux XL, difficile de prendre ce pneu à défaut même dans un dévers pelé d'herbe. 

Poids VDR : 436 g

Largeur : 34.7 mm au ballon à 2 bar de pression

Prix : 46.95 € (disponible également en Tube Type à 36.50 €)

Lien web : vittoria.com

Distributeur : SIRE


Le Tubeless en cyclocross ?

Première saison en Tubeless, à la fois lors des courses, mais aussi au quotidien pour le vélotaf et les entraînements spécifiques cross et les sorties en forêt. Le constat est sans appel, zéro crevaison de notre côté! On n'a pas perdu la main, car on a réparé celles des autres, on peut vous proposer un test de mini pompe et de démontes pneus sans problème. En forêt, nous partons désormais sans chambre dans la poche, il y a bien qu'en vélotaf que nous avons ce qu'il faut dans le sac. Un bout de verre est vite arrivé en milieu urbain.  

Concernant les pressions, on s'est vraiment affranchi des recommandations des deux marques : 2.4 bars pour le Clément et 3 bars pour le Vittoria. Des données ridiculeusement élevées pour pouvoir pratiquer le cyclocross en restant sur le vélo. Voici nos pressions : 1.8 bar pour les sorties forêt et 1.6 bar pour les courses, il nous est arrivé de descendre un poil sur des circuits en herbe par exemple. Nos flancs vieillissent un poil plus avec des pressions aussi basses, ils sont légèrement marqués par des stries diagonales. Pas de doute la carcasse travaille bien.

Il ne s’agit que de pressions indicatives, elles tiennent compte de notre poids plume (65 kg) et du fait que nous rencontrons des circuits assez peu vallonnés. La menace d'un déclipsage est toujours présente donc prudence.

Par rapport à des boyaux haut de gamme en coton et cela même si les pressions que nous utilisons sont sensiblement identiques, l'efficacité n'est pas la même. Le boyau reste plus souple, il se déforme beaucoup mieux dans les virages et absorbe mieux les irrégularités du terrain.

Clairement, on préfère rouler en boyaux lors des compétitions, tous les compétiteurs tireront la même conclusion. Maintenant, un crossman occasionnel pourra vraiment trouver un bon niveau de performance avec ce type de montage. À l'entraînement, le pneumatique Tubeless est plus pratique et moins couteux. Des atouts indéniables qui raviront le plus grand nombre, reste que les fabricants ne sont pas tous aussi sensibles au Tubeless. On a encore trop souvent des vélos avec des roues compatibles, mais des pneus non compatibles, l'inverse est vrai également.

 

 


Dans la même catégorie


Autres news de Etienne Plouze