DT Swiss 2013 / Une production affinée

Placé au centre de l’industrie horlogère suisse, DT Swiss sait que la précision et les détails font les beaux objets. Pour 2013 la firme biennoise a concentré son énergie sur l’utile et non pas sur le marketing. Au diable le racolage bon marché !
Publié le 30/05/2012 15:51 - par
31736 vues - 0 commentaire
  • DT Swiss a choisi de nous présenter sa gamme 2013 dans son nouveau quartier général. Le site qui se trouve à plus ou moins quatre kilomètres du centre de Bienne, d’une taille d’environ 20’000m2, emploie deux-cents personnes.

    Les roues

    A Bienne DT ne produit que des jantes en aluminium, toutes les jantes en carbone sont sous-traitées. DT a beaucoup appris sur les matières composites ces dernières années. Désormais plusieurs types de carbone rentrent dans la composition d’une jante, de ce fait le freinage et la tenue à la chaleur sont grandement améliorés.

    Toute la gamme 2013 est compatible avec le nouveau corps de roue-libre Shimano 11 vitesses (cela concerne actuellement les Dura-Ace 9000 et 9070). Le montage d’une K7 10 vitesse se fait aisément via l’insertion d’une cale.

    DiCut

    L’an passé cette roue, qui venait de sortir, a remporté le Giro suite à la disqualification d’un célèbre grimpeur Espagnol… DT Swiss a beaucoup travaillé pour intégrer finement tous les éléments constituant une roue. Les rayons sont droits, la tête spécifique empêche tout mouvement du rayon. Les joues du moyeu possèdent le profil d’un diamant (Diamond Cut). Le parapluie du rayonnage a été optimisé pour la K7 11 vitesses Shimano Dura-Ace. La tension du rayonnage se fait depuis l’intérieur de la jante. La décoration est apposée par un transfert humide. L’excellente finition de ces roues n’appelle aucune remarque. La grande classe !

     

    Il y a deux nouveautés dans cette famille (boyaux et pneus) axée très haut de gamme :

    La RRC 46 Hybrid possède une piste de freinage en aluminium, cette dernière est colée sur une véritable âme en carbone. Il est ainsi possible d’obtenir une aérodynamique et une rigidité digne des jantes hautes en carbone tout en ayant la sécurité d’un freinage sur une piste en aluminium. Hauteur 46mm, 1’605g la paire.

    La RR 21 est une roue 100% alu affichant 1’460g sur la balance. 20 rayons radial à l’avant, 24 rayons croisé par deux à l’arrière (jante asymétrique), hauteur 21mm, 1’460g la paire. Disponibles en coloris noir et blanc.

    La famille se compose des modèles suivants : RRC 32/46/66 & Disc, RRC 46H & RR 21.

    Tricon

    On vous rappelle ses spécificités : les moyeux sont construits en trois parties (joues + corps du moyeu) afin d’éviter tous stress sur les roulements. Les rayons partent des joues du moyeu par groupe de trois, l’attache sur la jante se fait via un raccord spécifique.

    Les particularités de ces roues se trouvent dans leur comptabilité tubeless et leur très grande rigidité. Ca ne bronchera pas, peux importe tes cuissots ! Nous en parlerons tout prochainement dans un essai à suivre sur www.veloderoutecom ;)

    La famille se compose des modèles suivants : RR 1450 & R 1700

     

    Spline

    Il s’agit de la grande nouveauté 2013, cette famille se classe dans le moyen de gamme du constructeur suisse. Tout comme dans la famille Dicut les rayons sont droits. Pour baisser le coût de production, la construction se montre simplifiée. La tête du rayon est traditionnelle, les moyeux sont épurés et le parapluie du rayonnage n’est pas aussi optimisé que sur les Dicut. Pour des roues «abordables», le look s’avère aussi sobre que soigné.

    La RC 38 est une jante haute en carbone (boyaux) proposé à un tarif deux moins élevé que les produits de la famille DiCut. Une affaire pour les coursiers qui ne dépensent pas tout leur argent dans le matériel ! Il s’agit de notre coup de cœur de cette présentation. 20 rayons radial à l’avant, 24 rayons croisés par deux à l’arrière, hauteur 38mm, 1’305g la paire.

    La famille se compose des modèles suivants : RC 38, R23, R28

    Classic

    Comme son nom le laisser penser, la construction des roues est… Classique ! Ces roues sont facilement réparables, il s’agit de leur principal atout. La famille englobe les roues carbones (32 / 46mm) et les indestructibles (parfaites pour les gabarits imposants) RR 1850.

    Accessoires/composants

    Si les roues représentent une part importante du chiffre d’affaire de DT Swiss, les composants siglés «d’une croix blanche sous fond rouge» restent très appréciés des monteurs de roues. Les moyeux 240 & 350 se déclinent dans une version adaptée aux rayons droit (DT Competition), deux nouveaux profils de jantes (pneus) font leur apparition : RR 440 & RR 440 asymetric.

     

    La classification

    Afin de bien comprendre le nom et la classification des produits DT Swiss, voici quelques infos utiles.

    Sur les roues les premières lettres indiquent la catégorie du produit, plus les lettres sont nombreuses plus le produit est ciblé haut de gamme. Le chiffre qui suit donne une indication sur le poids. Ensuite on trouve le nom de la famille (Tricon, Spline…) puis la sous-famille comme par exemples «tubular», «29» et cetera.

    DT en quelques chiffres

    • Deux lettres et un mot : en allemand Drahtwerke signifie tréfilerie, l’association est logique pour une ville bilingue. On rajoute Suisse en anglais et le tour est joué !
    • Cinq entités : DT Swiss à Bienne (quartier général + unité de production), DT Asia à Taichung (unité de production), DT Swiss à Posen/Oborniki en Pologne (montage entrée de gamme/SAV), DT France à Bar sur Loup (ventes/SAV), DT Swiss à Grand Junction au Colorado (unité de production/ventes)
    • 1994 : rachat du département rayons par Marco Zingg, Maurizio D'Alberto et Frank Böckman (auparavant United Wireworks Ltd) pour former DT Swiss
    • 1994 : procédé d’étirage à froid des rayons
    • 1995 : arrivée de du mécanisme de roue-libre Hügi
    • 1999 : nouvelle ligne de moyeux
    • 1999 : fabrication des écrous de rayons
    • 2001 : sortie de l’amortisseur SSD210
    • 2003 : production des jantes en alu en Suisse
    • 2004 : montage des premières roues complètes à Bienne
    • 2006 : rachat de la marque de fourche Pace
    • 2008 : production des premières fourches 100% DT Swiss

    Suivez l'actualité de VeloDeRoute sur Facebook et Twitter !

     


  • Classé dans la categorie: Matos | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :