Pour ou contre les chaussettes hautes ?

Un débat qui n’a certes rien d’existentiel et pourtant. Le baromètre remonte doucement, les températures aussi, beaucoup d’entre nous ont profité des vacances pour ‘tourner’ les cannes sur la Costa Espagnol ou dans le sud de la France et à l’occasion ont ressorti le cuissard court. Mais alors, pour ou contre ?
Publié le 29/02/2012 21:33 - par
23963 vues - 0 commentaire
  • Il semble que le phénomène est apparu il a peu dans le peloton professionnel, peut être une dizaine d’années tout au plus. Un certain Bradley Wiggins a d’ailleurs poussé le phénomène à mi-mollet, créant la polémique entre les fans et les antis.

    A priori on compte quelques pères fondateurs de la tendance dans le peloton pro français : Damien Nazon et Christophe Moreau. L’argument invoqué était de taille : Il s’agissait de souligner de manière forte élégante le galbe de leur mollet bronzé et musclé ! Rien que ça.

    Ce phénomène reste cependant bien mystérieux. A tel point que dans les derniers salons visités en 2011, Eurobike et Roc d’Azur, on trouve maintenant la même paire de socquettes déclinée en deux hauteurs. Nous allons essayer de décortiquer tout ça. Tour de table !

    Après un bref sondage facebookien des plus sérieux, trois tendances se dégagent : ( 51 cyclistes sondés !)

    - POUR : 31%
    - CONTRE : 51%
    - Sous conditions : 18%

    Définition de la hauteur

    Il existe en fait trois hauteurs de chaussette : les normales, les mi hautes, et les hautes qui montent jusqu’au mollet.
    Il y aurait donc une règle à respecter, ne pas dépasser le muscle du mollet version cycliste. Pour ne pas tomber dans le style ‘’bas de compression’’…  Cette règle tacite semble, après sondage d’aficionados de la tendance, être connue de tous. Attention cet été, si vous vous offrez cette folie, ne dépassez pas le muscle !

    Couleur 

    La tendance a démarré avec des socquettes de couleur blanche, à la façon des veilles traditions dans le cyclisme, où il était d’usage de mettre des amendes aux coureurs qui ne respectaient pas les codes vestimentaires réglementaires, les chaussettes de vélo doivent être blanches ! En noir, on tombe dans le mauvais goût.
    Limite du principe de couleur blanche : Aux coureurs espagnols bien surs, le bronzage du coureur espagnol de base peut se permettre une telle folie, comme Juan José Cobo vainqueur du Tour d’Espagne. Mais là encore, c’est une doctrine contesté !

    L’argument métérologique

    Certains coureurs ne supportent pas de courir en cuissard long, même quand sur les courses de printemps les températures sont glaciales. Il y aurait donc l’utilisation de ce subterfuge pour conserver le bas de la jambe et la cheville un peu plus au chaud.
    A l’inverse, l’été cela peut amener à un bronzage particulièrement ridicule, enfin peut être pas pour vous-même qui adorez ça, mais pour votre ami qui ira à la plage avec vous et devra supporter les regards ahuris sur ce bronzage de cycliste complètement fou, car si on analyse bien la situation cela laisse peu de place au soleil entre le haut de la chaussette et le bas du cuissard !

    L’argument de la personne

    Je suis désolée mais encore une fois, vous allez être privé d’une mode si votre morphologie vous l’interdit, un peu comme la fameuse mode des slims quand on n’a pas le ratio poids/taille d’un top model.
    Il faudrait avoir le mollet long, allongé et affuté pour se permettre la chaussette haute !
    C’est de la discrimination.

    A l’international

    Nos amis du site anglophone velominati.com ont une section règles, comprendre la chartre de bonne conduite du coureur, ils ont d’ailleurs la bonne idée de consacrer la règle numéro 27 au port de la chaussette cycliste :

    - Pour la taille, « pas trop long, pas trop court » et ils s’empressent de citer Lance Amstrong, et Sean Yates (maillot jaune du Tour 1994). Selon eux la chaussette haute façon Amstrong est interdite, à l’inverse, la socquette juste au dessus de la cheville façon Sean Yates aussi, celle-ci doit, selon eux, être réservée exclusivement aux… joueuses de tennis ?!!

    J’en déduis qu’ils sont contre la chaussette haute.

    - pour la couleur, qui fait l’objet de la règle numéro 28, ils sont plus fun puisque tu as le droit de choisir la couleur que tu aimes (merci !), sachant que le blanc est la veille école et donc cool, et que le noir est cool, parce que noir est juste cool sauf si c’est porté façon texan, et là je ne sais pas trop, j’imagine un cowboy en short avec des chaussettes noirs et des baskets blanches mais je m’égare du sujet…

    Conclusion, ça existe, on peut en trouver partout, alors si vous aimez ça faites-vous plaisir !

    Suivez l'actualité de VeloDeRoute sur Facebook et Twitter !

     


    Gallerie

  • Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres news dans cette categorie
Advertisement
  • Connectez-vous pour commenter

    Connectez-vous :


    Mot de passe perdu ?

    Inscrivez-vous :