Beaux vélos, belles routes

Essai longue durée Ritchey Superlogic : ergonomie et mécanique d'abord !

Publié le 11/09/2018 12:09   par Nicolas Joly     1 Commentaire

Les périphériques Superlogic représentent le summum de l'ingénierie Ritchey, et donc l'aboutissement de toute sa philosophie : que la mécanique et la performance priment toujours sur le design et le marketing.

Après plus de 40, ans dans l'industrie du cycle, les périphériques estampillés Superlogic sont donc une référence en terme d'ergonomie, de poids, mais aussi de fiabilité. Pour être honnête c'est l'adoption définitive de la tige de selle Superlogic Onebolt il y a plus d'un an qui a déclenché notre curiosité pour le trio de périphériques Superlogic. Les trois pièces en carbone UD (mat), tige de selle, cintre et potence, en plus de couronner un montage avec grande classe, se sont surtout avérés à l'usage des modèles d'ergonomie et d'intelligence dans leur conception.

 

La Tige de Selle Superlogic One Bolt

A tout seigneur tout honneur....car c'est en cherchant une tige de selle à recul, à la fois esthétique, légère sans tomber dans le "ridiculement légèr", que le choix s'est affreusement restreint.

Sans l'avoir essayé, nous étions d'abord septique sur le réglage à une seule visse. Il faut dire que les solutions de ce type présentent souvent des déconvenues du type, grincement, craquement, glissement....dans le cas de la Ritchey, nous avons bien entendu souffert à l'installation car positionner les 4 coquilles sur les 2 rails de selle tout en vissant l'ensemble de sa troisième main, n'est pas aisé ! par contre une fois bridé, le réglage final (recul / assiette) s'effectue sans difficulté, et surtout serré en-dessous du couple max (10 Nm, pour un max affiché à 12), nous n'avons jamais connu le moindre mouvement ou bruit ! le système Ritchey sort du lot !

Les rails carbone demande l'achat complémentaire de coquilles spécifiques.

 

En route, alors que l'on peut s'attendre à une tige offrant un bon confort, la Superlogic s'avère tout de même plutôt ferme, en tout cas ne présente pas le flex.

Reste le poids impressionnant : 155 grammes pour une tige de diamètre 27.2 non recoupée (300mm)....donc encore 15-20 grammes à retirer à la scie ;-)

Mieux cette performance semble atteinte surtout par l'intelligence du design monocoque / monovisse, sans prendre de risque sur les matériaux.

 

 

La potence Superlogic C260

Esthétiquement "différente", pour ne pas dire massive et taillée à la serpe, cette potence présente des atouts mécaniques sans équivalents

 

Si les tige de selle à recul légères sont des oiseaux rares, les potences elles sont beaucoup plus courantes. Si elle reste très légère à 130 grammes en 110mm, la potence Superlogic, ne fait pas tomber de record côté poids, étant même plus lourde de quelques grammes que sa version alu. Elle se place  dans le trio de tête des potences carbone (Avec Enve et Zipp).

Mais son intérêt est ailleurs. La spécificité de cette potence est à nouveau dans l'intelligence de son design. Les bridages, que ce soit sur le pivot de fourche, ou sur le cintre ont été pensé comme aucun autre, et n'ont clairement pas d'équivalent sur le marché.

Le plus visible est le micro capot qui vient refermer la potence sur le guidon. Le cintre doit être enfilé dans la potence, car celle-ci l'enserre sur 260°. Il faut concéder que le montage n'est pas pratique, mais une fois en place le cintre tient pratiquement sans le capot. Compte tenu de la largeur de la potence (42mm), et de ce design, le maintient se fait avec beaucoup moins de force que d'habitude. Pour nous 3 Nm, auront suffit. Par ailleurs les visses sont en acier (et non en titane) préservant encore la sécurité sur le long terme.

Le micro-capot vient fermer les 260° de carbone qui enserre le cintre avec fermeté.

De dessus, on perçoit mieux la largeur de bridage (42mm), aussi large que la potence...et on imagine la rigidité qui en résulte

 

Mais ce n'est pas tout, les mêmes précautions ont été appliquées au pivot de fourche : déjà par la très grande hauteur de bridage (42mm), ensuite par la présence de 3 visses acier, plutôt que 2 classiques (souvent titane), et enfin par une fente en arc de cercle, plutôt que droite. Le pivot, et en particulier, les pivots carbones ultrafins, évitent ainsi d'être "pincés" par la potence, et sont bien sur moins stressés par un bridage à la fois moins fort, et mieux réparti.

La fente en arc de cercle et le bridage en 3 points : idéal pour les pivots de fourche ultra-légers

 

Une fois expliqué ces options d'ingénierie, on comprend mieux pourquoi cette potence est si massive. Si ce look unique peut plaire, il peut aussi rebuter. En tout cas il est simplement le résultat de choix mécaniques optimum, et offre un rapport de poids / sécurité unique. Il va sans dire que le résultat est passablement rigide, et ne sera pas pris en défaut de flexion intempestive !

de dessus, on visualise l'aspect monobloc de la potence Ritchey, gage de sécurité et de rigidité

 

Au final, si le look reste une affaire personnelle, on ne peut que saluer le niveau de rigidité/sécurité atteint, surtout rapporté au poids de 130 grammes, (incluant tout de même 7 visses acier).

 

 

Cintre Superlogic Evocurve

Sur le papier le cintre Superlogic Evocurve peut être décrit comme un cintre compact relativement classique. Avec ses mensurations dans la norme (130 de drop / 80 de reach). Si la prise en main des Drops est réellement "normale", la position sur les cocottes semblent un peu plus longue que ce que nous disent les chiffres. là où le Evocurve fait la différence, c'est sur le top. D'abord car il est légèrement ovalisé, ce qui est toujours agréable, surtout qu'il l'est sans diamètre excessif, ni forme aéro, ni angle vif...bref, c'est extrêmement confortable, et permet de guidoliner épai ou fin, selon la taille de main. Les passages de gaines sont externes, ce qui est toujours plus pratique pour la maintenance.

Des drops compact dans la norme, avec un reach un poil plus long que les chiffres ne le laisse penser, pour un peu plus d'amplitude.

 

 

La deuxième spécificité est une légère angulation ver l'arrière, façon VTT. Ritchey appelle ça du "backsweep"...on aurait tendance à appeler ça un dispositif anti aile de poulet, que nous serions tenter de conseiller à ceux qui ont tendance à écarter les coudes (allez, disons le : "à la Froome"). Blague à part, c'est un shape que l'on voit rarement, mais qui s'avère très agréable, notamment pour les longues ascensions, où il soulage les poignets. Revenant un peu vers l'arrière, il peut d'ailleurs nécessiter une potence plus longue pour pleinement en profiter.

 

Le backsweep : 4° d'inclinaison vers l'arrière qui soulagent les poignets...et aident à rentrer les coudes

 

 

Côté dynamique, le cintre s'avère assez ferme. Pour mieux cibler avec des références récentes, il absorbe mieux les vibrations que le Easton EC90SLX que nous avons récemment testé, tout en fléchissant nettement moins qu'un Thomson. Bref un compromis pil poil entre grand sport et grand tourisme.

Enfin côté poids....à 193 grammes en 42 cm, comme le reste de ces périphériques, on reste dans du très très léger, au top des fabricants "classiques", ceux qui équipent les équipes pros

 

 

Le résumé .... en chiffres

  poids VdR Specs et Tailles Tarif
Tige de Selle Superlogic One Bolt 155 gr (27.2 / 300mm)

Recul 25mm, chariot rail carbone en option

Diamètres 27.2 / 30.9 / 31.6 Longueurs : 300, 350, 400mm

281,95€
Potence Superlogic C260 130 gr en 110mm

Angle 6°, Hauteur 42mm, Largeur bridage 42mm

Tailles 80 à 130mm

284,95€
Cintre Superlogic Evocurve 193 gr en 42

Reach 80mm, Drop 130mm

Tailles : 38 à 44

316,95€

 

Le Bilan VdR

Si l'esthétique de la potence demande un peu d'habitude, et que les montages ne sont pas toujours des plus pratiques, c'est pour la bonne cause. Car une fois en place, plus rien ne bouge !

Côté poids on est au top, côté prix...comparativement à la concurrence sur ce créneau très haut de gamme (3T, Easton, Enve, Zipp...) nous sommes tentés de dire que Ritchey reste très compétitif, d'autant que ces pièces sont dispos sur les grands sites à des prix attractifs.

Mais si l'on devait ne retenir qu'une chose de cette gamme Superlogic, ce serait sa liberté de conception : totalement affranchie des normes culturelles et/ou techniques, uniquement tourné vers le résultat, et il faut le dire offrant des solutions (et une esthétique) sans équivalent.

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Nicolas Joly


1 Commentaire

  • 12/09/2018 13:33:27 par Philail

    Désolé si ma remarque ne concerne pas le fond mais la forme : si une vis est un nom féminin, il n'y a pas se à la fin. Ce qui est bien, c'est que cet "écart" est constant dans le texte.