Beaux vélos, belles routes

Tenue Mavic AllRoad, élégance Gravel

Publié le 30/08/2018 17:11   par Sebastien Corradini  

Mavic n’est à l’évidence plus seulement une marque de roues. La firme devenue savoyarde lorsqu’elle a rejoint le groupe Amer Sport (Salomon, Suunto, notamment) a depuis quelques années choisi de s’occuper également du pilote en développement une large gamme de casques, chaussures et vêtements techniques pour les pédaleurs, qu’ils soient orientés vers le bitume, le tout-terrain ou qu’ils ne sachent pas choisir entre les deux. C’est donc dans cet entre-deux, dans la gamme Gravel vous l’aurez compris, que nous sommes allés chercher cette tenue toute nouvelle et innovante qui a attisé notre curiosité.

Le Gravel a-t-il des besoins spécifiques en matière vestimentaire ?

Si on demande à différents pratiquants quelle définition ils donnent du Gravel, il y a de grandes chances pour chacun apporte une réponse radicalement différente de celle de son voisin. Et pour cause, puisqu’il s’agit d’un entre-deux, le Gravel répond aux envies et aux attentes de chaque cycliste en fonction de son expérience, de ses affinités, du terrain sur lequel il roule. Il y a ceux qui viennent de la route, ceux qui au contraire arrivent du pur VTT et ceux qui viennent de nulle part en particulier. Il y a ceux qui veulent rouler vite, ceux qui veulent rouler loin, ceux qui veulent voyager, ceux qui cherchent à retrouver une certaine authenticité ou qui souhaitent, avec nostalgie renouer avec des sensations d’autrefois. Mais dans tous les cas, il y a une volonté de couper avec la pratique du vélo telle qu’on la concevait avant et souvent l’envie de ne pas être identifié comme appartenant précisément à l’une ou l’autre des communautés cyclistes. Il y a à l’évidence un esprit Gravel et autant qu’il y ait un style vestimentaire qui va avec, à la fois technique, performant et décontracté, moderne et d’inspiration old school. 

Plus du tout typée route, pas complètement typée VTT, la tenue Mavic AllRoad se destine à ceux qui roulent Gravel militant…

 

Modulable

C’est en tout cas la voie prise par Mavic avec cet ensemble AllRoad composé d’un maillot léger manches courtes, d’un short, d’une veste manches longues et d’un gilet sans-manche. Une gamme de vêtements que nous avons testée depuis la fin de l’hiver dernier dans différentes configurations et différentes conditions selon la période et la clémence de la météo. Premier constat lorsqu’on déballe l’ensemble, Mavic a choisi la sobriété en mélangeant le gris et le noir pour l’ensemble des pièces. Seuls les chaussettes orange et le logo de la marque sur fond jaune rehaussée de touches orange égaient un peu l’ensemble. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est discret… mais c’est aussi assez chic. On est très loin des codes « racing » et des couleurs flashy qui ont cours dans le monde cyclosportif.

La technicité discrète du maillot représente bien l'esprit de cette ensemble Mavic AllRoad.

A l'image des fermetures à glissières YKK ou de la laine mérinos, Mavic a fait le choix de composants de qualité pour cette gamme AllRoad.

 

Le Short

Coupé comme un bermuda classique avec passants pour une ceinture, une poche de chaque côté, il fait appel à un tissu épais, mais souple de belle facture qui semble résistant. L’utilisation régulière, les lavages, quelques sorties très tout-terrain (concours de Machine) n’ont pas révélé de faiblesse ou de fragilité, le short Mavic reste comme neuf. Doté d’une braguette et se fermant via un bouton pression et un crochet plat, il se révèle extrêmement confortable à l’usage si bien qu’on l’a porté pour faire du vélo, mais aussi souvent pour flâner ou aller à la plage cet été. On note qu’il ne dispose pas de réglage au niveau de la taille, mais que ça n’a pas été un problème, car il tient bien sur les hanches. Ceux qui aiment se sentir fermement tenus devront opter pour la taille juste. Ça a son importance, car la coupe taille grand  pour du L pour mon mètre 82 et mes 79 kg sans que ça soit un problème pour rouler confortablement. Une taille M aurait tout de même été plus ajustée. Ça c’est dit pour ceux qui n’essaieront pas avant d’acheter. La poche zippée sur la cuisse droite relève l’esthétique technique du short, mais à l’usage elle se révèle trop petite et exposée pour y mettre un mobile. A la limite une carte bleue ou un billet. Le short Mavic est livré sans sous-short avec peau, car il est prévu pour recouvrir un cuissard classique. OK c’est une prise de parti assumée qui se tient, mais l’intérêt de la braguette ne saute alors pas aux yeux. A moins que Mavic ait délibérément destiné ce « bermuda » à un usage sportwear en marge de la pratique du vélo. 

Le short est chic et agréable à porter mais avouons le, il se rapproche plus du bermuda sportwear esthétique que du vrai short cycliste : il n'y a ni peau de chamois ni réglage de la taille.

 

Le maillot

Très léger, le maillot présente une coupe très agréable, façon polo avec col à bouton pression, à la fois près du corps et légèrement ample malgré tout au niveau des manches, du torse et de l’encolure. On ne se sent pas engoncé, les mouvements sont totalement libres. Deux types de tissus sont utilisés pour sa confection. La partie haute, sur les pectoraux devant et le haut des omoplates derrière fait appel à un textile composé de fibres synthétiques (polystère et élasthane). La partie basse, la sangle abdominale et les deux tiers du dos sont composés à 65% de laine mérinos et à 35% de polyester. Les empiècements sous les bras sont finement perforés pour optimiser l’aération. Une poche zippée pectorale permet d’emporter une carte bleue ou un peu de monnaie. A l’arrière, sur les reins, se trouvent trois poches permettant d’emporter de quoi se nourrir, le gilet AllRoad Insulate roulé et le minimum pour la réparation. Une poche supplémentaire zippée permet de transporter en sécurité des clés ou son smartphone format iPhone 5 maxi. Encore une fois, l’ensemble est assez « chic » et ce maillot est surtout très agréable à porter pour rouler. Très fluide, il préserve de la chaleur et évacue efficacement la transpiration sans flotter dans le vent. On ne pourra lui reprocher que ses boutons pression difficiles à manipuler en roulant, un zip serait plus pratique…

La maillot type polo est chic lui aussi mais, au contraire du short, il bénéficie de nombreux raffinements spécifiques à la pratique du vélo.

 

La veste Thermo

Très près du corps, la veste présente, elle aussi, une partie haute noire et une partie basse grise. Cette fois, le tissu est de même composition, 27% laine mérinos, 69% polyester et 4% élasthane pour les deux. Comme sur le maillot, on retrouve une poche poitrine, mais cette fois, il n’y a qu’une seule grande poche zippée sur les reins. La fermeture de la veste se fait via un zip intégral (glissière YKK pour les connaisseurs) et le col se ferme via deux boutons pression comme ceux du maillot, assez peu pratiques à manipuler en roulant ici aussi. C’est d’autant plus ennuyeux avec la veste que l’on peut être amené à adapter sa fermeture en fonction des variations de la température. On aurait préféré, une fermeture du col aimantée comme sur le gilet ou un zip jusqu’en haut. Prévue, comme son nom l’indique pour tenir chaud, la veste AllRoad tient ses promesses. Souple, douce et très agréable à porter sur le vélo grâce à sa coupe parfaitement adaptée - manches et dos couvrant en position de pédalage -, elle permet de lutter efficacement contre les frimas matinaux de l’automne ou du printemps grâce à la laine mérinos qui régule naturellement la chaleur. Pour autant, elle évacue bien la transpiration et sèche rapidement ce qui la rend très appréciable lors des longues sorties. Utilisée avec un sous-vêtement technique et le gilet AllRoad, elle permet de rouler jusqu’à des températures assez basses de l’ordre de 5° ou servir en plein hiver pour lutter contre les grands froids si elle est accompagnée d’une veste Gore Tex.

La veste Thermo porte bien son nom. D'une sobriété "remarquable" (n'est-ce pas antinomique ?), elle est parfaite pour rouler lorsque la température passe sous les 15 degrés.

 

Le gilet Insulated

Doté d’une fermeture à glissière intégrale et d’un astucieux système de fermeture du col aimantée, le gilet Mavic AllRoad dispose d’une poche arrière sur l’intérieur surtout pensée pour que l’on puisse y ranger le gilet lorsqu’il n’est pas utilisé. Le textile technique extérieure, le Pertex Quantum, est fabriqué à partir de fils extrêmement fins et compose une structure tissée serrée conçue pour emprisonner de l’air stable qui favorise la légèreté et l'isolation. Cette fibre présente un effet coupe-vent pour conserver la chaleur et reçoit une finition de surface hydrofuge durable (DWR) qui protège contre la pluie modérée. Ce gilet nous fait beaucoup pensé au gilet Rafa Insulated testé il y a quelque temps. Cette fois, la fibre technique utilisée n’est pas le Polartec, mais le Primaloft. Le nom est différent, mais l’aspect et la promesse sont assez similaires : une excellente isolation thermique, une légèreté exceptionnelle, une grande capacité à évacuer l’humidité. Le gilet Mavic AllRoad est un peu plus épais - notamment dans le dos très aéré sur le Rapha -, un peu moins léger et un peu moins compressible également. Il n’en reste pas moins très agréable à porter et parfait pour protéger des frimas matinaux par dessus un maillot léger l’été ou une veste en mi-saison. L'isolation est renforcée stratégiquement sur le torse, afin de mieux protéger du froid et du vent, cette partie exposée du corps. Et ça fonctionne à merveille. Le gilet AllRoad Insulated est un complément indispensable des tenues VTT printemps, été et automne, voire hiver lorsque la météo n’est pas extrême. Il complète la tenue initiale en apportant une protection thermique efficace et légère.

Raffinement appréciable, le gilet est réversible, opposant à son côté gris biton un côté orange uni beaucoup moins discret, mais sensiblement plus visible pour augmenter la sécurité lorsque l’on roule en ville ou sur des routes où il est bon de se faire voir. A ce sujet, la petite bande réfléchissante sur le bas des reins est un peu juste pour assurer une bonne visibilité dans la lumière des phares lorsque la nuit tombe. Ceci étant dit, ce gilet est un super produit dont on n’image pas l’utilité tant que l’on ne l’a pas utilisé, mais qui devient réellement indispensable dès qu’on y a goûté.

Le gilet Mavic AllRoad Insulated est bourré de talent. C'est un équipement complémentaire qui peut paraître accessoire mais il devient vite indispensable à l'usage que ce soit l'été par dessus un maillot léger ou l'hiver par dessus la veste AllRoad Thermo ou une softshell. 

La gamme de vêtements technique Mavic AllRoad apporte une réponse cohérente, pragmatique et séduisante aux besoins des pratiquants du Gravel. Pas seulement eux, bien évidemment. Résolument haut de gamme dans les choix techniques et le raffinement de la fabrication et de la finition très soignée, ces produits Mavic sont affichés à des tarifs à l’avenant, pas forcément les plus accessibles du marché, mais compétitifs par rapport aux marques en vogue chez les cyclistes « tendance » , Rapha ou Café du Cycliste par exemple.

Les chaussettes AllRoad complètent bien la tenue en apportant la couleur très discrète sur l'ensemble vestimentaire. Différenciées gauche/droite, elles sont souples et très confortables.  

Prix

Short Baggy Adjust AllRoad : 120€

Maillot AllRoad : 150€

Veste AllRoad Thermo : 190€

Gilet AllRoad Insulated : 160€


Dans la même catégorie


Autres articles de Sebastien Corradini