Beaux vélos, belles routes

Essai - Pneus Compass Steilacoom

Publié le 15/08/2018 18:47   par Nicolas Joly  

Rendement légendaire et flancs beiges maintenant en version crampons !

Si les pneus Compass sont reconnaissables à leurs gros ballons et leurs flancs beiges, c'est surtout leurs qualités hors-norme de légèreté, de souplesse et de volume qui ont fait leur réputation, en particulier dans le monde de l'endurance et aussi du gravel....cette notoriété acquise exclusivement en profil slick, existe maintenant en version crampon.

 

La couleur et l'odeur (!) rappellent les légendaires pneus de VTT Panaracer Dart and Smoke

 

Les Steilacoom 700x38 Standard
Après avoir mené la "révolution" du volume avec ces pneus slicks, Compass s'est attaqué à un domaine qui n'était pas vraiment le sien : le pneu à crampon ! Les Steilacoom, comme le reste de la gamme sont disponibles en deux versions de carcasse, standard et extra-léger. Pour ce test, nous avons choisi la version "Standard". Non par envie de rouler moins vite...mais parce que d'expérience nous savons que la version extra-léger ne se prête pas à tous les terrains : le gravel cassant et tranchant des Alpes et du Sud-Est de la France est bien plus agressif que les routes forestières de l'Oregon sur lesquels les Compass ont été mis au point. Un paramètre important dans le choix, plus que les 50-60 grammes de différence.

Les Specs :

  • Taille : 38mm (mesurés à 37mm sur jante de 17mm
  • Tubeless
  • Crampons type universel
  • Poids VdR : 446 grammes (carcasse standard)
  • Prix : 69€

 

Montage

Le premier montage est un peu "sport", normal puisque les Steilacoom sont tubeless, et leurs tringles sont donc duement ajustées ! Au premier gonflage, les pneus mesurent 36-37mm sur une jante en 17mm interne. Visuellement le volume est modéré, d'autant que le cramponnage est très rond, et ne forme pas d'arrêtes sur les bords du pneu.

Les crampons respectent totalement le profil rond du pneu : le résultat est étonnant !

 

 

Tubeless...ou pas : notre choix

Connaissant très bien les limites du tubeless sur pneus fins et sur terrains engagés, nous préférons pour ce test un montage en chambre. Pour un usage cyclo-cross ou une région moins rocailleuse, le tubeless aurait bien sur été préféré....un constat général qui s'applique à tous les pneus de moins de 450/500 grammes

En Route : mais où sont les crampons ?

Pour rejoindre les pistes, passage obligatoire sur goudron ! Dès le premier tour de roue, le silence est bluffant ! mais où sont les crampons ? En toute honnêteté, en aveugle, il serait impossible de dire que nous ne sommes pas sur un pneu slick. Aucun bruit, un rendement incroyable et des prises d'angles sans arrière pensée. Il faudra voir ce qu'apportent ces crampons sur terrain meuble, mais sur goudron, ils n'apportent AUCUN handicap !

 

Le fameux concept de la "bande de roulement centrale"...qui marche à merveille sur les Steilacoom !

 

En mode Gravel

Direction les pistes poussiéreuses et cassantes offertent par cette fin d'été....premier essai un peu dur. je dégonfle (2.5 derrière, 2.1 devant) : mieux. Personnellement j'aurai beaucoup d'appréhension à descendre plus bas sur ces pistes rocailleuses. Effectivement le volume reste un peu en-deçà du standard gravel qui s'établit aujourd'hui à 40mm, même si les crampons ajoutent indéniablement de l'amorti. Sur les pistes en terre battue, les sensations sont excellentes. Compte tenue du volume et du poids, le pneu se comporte plus comme un "gros" pneu de cyclo-cross qu'un pneu de gravel : on retrouve des sensations et une dynamique qui tend à séparer le gravel du cyclo-cross, et pousse donc à la relance....il est évident qu'entre un boyau de 33mm et un pneu de 40mm il y a un monde...que le Steilacoom comble.

Quand les pistes font place à des gros cailloux déchaussés, où du gravier meuble, le volume vient à manquer. Ca rebondit plus, adhérence et rendement, dégringole. En danseuse sur du terrain très meuble, ça ne tient pas non plus....les crampons n'ont simplement pas de prise et ne compensent pas le manque de surface au sol. Idem sur l'angle, où le profil rond n'offre pas le mordant nécessaire à tenir le cap en terrain meuble. A éviter donc, si c'est votre terrain de jeu principal...d'autant que partout ailleurs c'est idéal.

Attention...en dessous de 2 bars en gravel, il faudra être très adroit compte tenu des carcasses Compass ultra souples...

 

Herbe, forêt, terrain humide et cyclo-cross

Restait à compléter le panorama dans des terrains moins extrêmes...où les Steilacoom font merveille...d'autant qu'en l'absence de pierre et de racine, la pression pourra sans doute être tirée vers les 1.6/1.8 bars. Le profil rond apporte une surface de contact constante quelque soit l'angle ce qui est très rassurant sur ces terrains. Globalement tant que le sol reste ferme et porteur, le Steilacoom offre traction et rendement !

A titre d'exemple cela en fait des pneus bien plus polyvalents que les traditionnels "semi-slick" de CX à pointes diamant, tout en ayant un rendement pratiquement identique, et un comportement beaucoup plus sain sur le goudron (notamment mouillé)

 

Dans les grandes lignes le Steilacoom est un pneu de cyclocross universel en version XL

 

 

Au Final...des pneus bluffant de rendement et de polyvalence

c'est le moment de  rappeler que les Steilacoom sont baptisé du nom d'un célèbre cyclo-cross de Seattle, et puisent donc leur racines dans le cyclo-cross plus que dans le gravel...Mais, si les américains peuvent courir en CX en 38mm, ce n'est pas notre cas, où, même au niveau régional s'applique la côte maximale des 33mm. Dans le même temps notre gravel est très différent du leur...aussi l'usage du Steilacoom peut largement différer de celui qui lui était prévu dans son pays d'origine.

En pratique, les Steilacoom s'avèrent une sorte de pneus de cyclocross universel en version XL. Ils sont donc extrêmement polyvalents, roulent sur le goudron comme des slicks, et fonctionnent parfaitement dans l'herbe et la terre battue, et même la boue...dans une certaine limite. Ils seront par contre limités par leur volume (plus que par leurs crampons) dans les terrains très cassants.

Leur grande qualité est qu'ils dégradent beaucoup moins la dynamique d'un vélo que des "vrais" pneus gravel de 500 grammes. Un peu moins lourds, un peu moins volumineux, un peu moins directifs....les Steilacoom n'ont pas l'inertie typique des pneus de gravel. Ils seront donc idéal sur des roues d'entrainement de cyclo-cross, pour du gravel sur des terrains non cassants qui sont tout de même une grande partie du territoire, et surtout des boucles mixtes incluant une bonne part de goudron où ils excellent !

 

En résumé : un pneu de cyclocross universel en version XL

+

Profil très polyvalent : Route / Herbe / Terre Battue

Crampons "transparents" sur le goudron

Rendement-Dynamique-Sensation

 

-

Volume et mordant limite pour du gravel meuble / cassant

 

Distribution et vente en ligne pa2-11 cycle

Autre avantage du 38mm : aucun risque de bourrage sur un vélo de cyclo-cross

 

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Nicolas Joly