Beaux vélos, belles routes

Matos : Trek Madone SLR/SL – aéro et un confort modulable

Publié le 07/07/2018 09:03   par Amaël Donnet  

Orienté vers la sportivité, le Trek Madone reste toutefois accessible à un large public. Dans sa nouvelle version, le châssis progresse au niveau de l’aérodynamique, de l’intégration et il propose un confort modulable.

 

Un cadre entièrement repensé – Existe en version «patins» et «disques»

Dans sa nouvelle version, le Trek Madone cherche à marier l’aérodynamisme, une certaine légèreté et un confort préservé, le tout afin de proposer un vélo parfaitement équilibré et à l’aise sur des parcours variés.

La construction ne change pas, on reste sur de OCLV 700. Par contre, les tubes ont été retravaillés et l’intégration progresse. Trek utilise un cintre profilé ajustable en rotation sur cinq degrés. Ce dernier ainsi que la tige de selle permettent le montage facile d’un compteur, d’une caméra ou d’un éclairage Bontrager.

Afin de satisfaire un publique le plus large possible, ce vélo existe en version classique et en version freinage à disque. Entre tradition et modernisme, chacun fera son choix personnel.

Mais les qualités d’un vélo ne sont rien si ce dernier se montre trop exclusif et inconfortable. Afin de le rendre plus docile, Trek utilise le concept IsoSpeed. Celui-ci n’est pas nouveau, il est utilisé sur les VTT semi-rigide et le Domane. Le tube de selle est monté flottant, un tampon élastomère se charge de dissiper les chocs et autres vibrations. Sur ce Madone, la souplesse de ce mini-amortissement est réglable. Il est ainsi possible de l’adapter à son poids et à l’état des routes empruntées. Trek annonce une flexibilité verticale, garante de confort, en progression de 17% entre l’ancien et le nouveau Madone dans son réglage le plus ferme. Au plus souple, ce nombre passe à 21%. Par rapport aux premières versions de l’IsoSpeed, le rebond serait mieux contrôlé, il n’y a donc pas de souci à craindre concernant un effet «yoyo» du tube de selle.

 

 

L’IsoSpeed en vidéo

 

Deux géométries au choix – H1.5 & H2

En collaboration avec les pros de l’équipe Trek-Segafredo, la géométrie H1.5 a été radicalisée. Elle offre une position couchée favorisant l’aérodynamique. Plus relevée, la géométrie H2 sera idéal pour une majorité de cycliste.

 

La collection Madone SLR / SL 2019

  • Madonne SLR 9 Disc, cadre et fourche en carbone 700 OCLV, groupe Shimano Dura-Ace Di2, roues Bontrager Aerolus XXX 6 tubeless, 11'499 euros.
  • Madonne SLR 8, cadre et fourche en carbone 700 OCLV, groupe Shimano Dura-Ace, roues Bontrager Aerolus Pro 5 tubeless, 7'499 euros
  • Madonne SLR 6 Disc, cadre et fourche en carbone 700 OCLV, groupe Shimano Ultegra, roues Bontrager Comp Disctubeless, 5'999 euros.
  • Madonne SLR 6 Disc Womens, cadre et fourche en carbone 700 OCLV, groupe Shimano Ultegra, roues Bontrager Comp Disc tubeless, 5'999 euros.
  • Madonne SL 6, cadre et fourche en carbone 500 OCLV, groupe Shimano Ultegra, roues Bontrager Comp tubeless, 3'999 euros.

 

Tous ces modèles sont personnalisables via le concept Project One, il est également possible d'opter en option pour une des sublimes peintures Project One Icon

 

Le nouveau Trek Madone en vidéo


Dans la même catégorie


Autres articles de Amaël Donnet