Beaux vélos, belles routes

Aventure Montpellier-Millau-Toulouse à vélo : Préparatifs et équipements

Publié le 25/06/2018 09:00   par Kevin Laporte  

Nous avions à nouveau soif d’aventure. L’année dernière, notre couple a parcouru Londres-Paris, un périple de 7 étapes, 440 kilomètres et plus de 3000 mètres de dénivelé positif. Qu’en sera t’il en 2018 : plus dur, plus loin, plus fou ?

En 2017, nous sommes partis de Londres, avons traversé le sud de l’Angleterre pour rejoindre le port de Newhaven, avant de toucher le sol français à Dieppe et enfin retourner à Paris. Ce premier périple en couple nous a permis de nous rendre compte que nous étions capable de faire de beaux voyages à vélo ensemble et surtout de partager des moments uniques. Vous pourrez redécouvrir cette aventure en suivant le lien suivant : http://www.veloderoute.com/tag/Londres-Paris

Une fois de retour à la capitale, nous nous sommes dit « la prochaine fois, il faudra que l’on augmente la difficulté... ». Pour cela trois solutions : Dormir en tente plutôt qu’à l’hôtel, augmenter les distances par étape ainsi que le dénivelé et réduire le nombre de jours.

Entre temps, nous avons déménagés et vivons à présent dans la région toulousaine. La question de faire une traverser des cols Pyrénéens nous a bien évidemment effleuré l’esprit. Tout comme partir d’Espagne et revenir à Toulouse. Pour les cols, il faudrait rouler davantage et avoir un entraînement plus intense. Pour l’Espagne, nous pourrions revenir par le Canal du Midi, mais ce n'est pas un challenge qui nous séduit.

Finalement nous choisirons de faire : Montpellier – Toulouse, en faisant un crochet par Millau. Cette fois-ci, nous dormirons en tente, réaliserons le périple en 4 jours, avec des étapes de 90 à 100 kilomètres. Eh oui, nous aimons les défis et avons opté pour les 3 solutions de complexification précédemment citées.

Nous vous raconterons à notre retour les anecdotes, les surprises, les rencontres et certainement quelques galères… En attendant, voici les préparatifs et notre équipement.

 

Les préparatifs :

Maintenant que les grandes villes étapes sont définies, il n’y a plus qu’à tracer le parcours. Cette mission est loin d’être évidente car nous ne connaissons pas les routes. L’idée de départ est de partir de Saint-Gély-du-Fesc, au nord de Montpellier, avec comme ligne de mire le lac de Pareloup au dessus de Millau, avant de redescendre vers Toulouse.

Pour nous aider, nous utiliserons l’application GéoVélo.fr. Un site de calcul d’itinéraire vélo, qui propose pour chaque sélection 3 types de parcours : « recommandé », « sécurisé » et « rapide ». Ceci nous permet d’avoir une vague idée des routes à suivre. Il suffit ensuite de télécharger cette trace, l’importer sur Strava pour voir si les routes sont pertinentes et empruntées par les cyclistes. Une fois les éventuelles modifications réalisées, il ne reste plus qu’à importer le fichier GPX sur nos GPS.

 

Nous fixons les étapes suivantes :

- Étape #0 : Gare Montpellier / Saint-Gély-du-Fesc : 15 km & 150 m D+

- Étape #1 : Saint-Gély-du-Fesc /  L'Hospitalet-du-Larzac : 100 km & 1770 m D+

- Étape #2 : L'Hospitalet-du-Larzac / Salles-Curan : 90 km & 1700 m D+

- Étape #3 : Salles-Curan/ Carmaux : 100 km & 1150 m D+

- Étape #4 : Carmaux / Toulouse : 100 km & 800 m D+

Total : 405 km et 5570m D+

 

Une fois l’itinéraire précisément défini, nous avons trouvé des campings pour nous accueillir sur notre tracé, chose plutôt facile en cette période creuse. À présent, il nous faut nous équiper, notamment en matériel de couchage : tente, duvets, matelas, … Viendra ensuite le temps de faire les sacoches !

 

L’équipement :

Faisons le tour des équipements que nous avons sélectionnés pour cette nouvelle aventure. L'objectif est d’être le moins chargé possible, sachant que nous avons en plus de la dernière fois, la tente, les duvets, ainsi que les matelas. Soit près de 4 kilogrammes supplémentaires. Il va donc falloir faire des choix sur le minimum vital. Nous partons avec deux sacoches de guidon, deux de tige de selle et une de cadre. Cet ensemble bien rempli sera monté sur deux vélos typés route/gravel, confortables et qui aiment les aventures.

Pour ma part, ce sera le Merida Silex, le modèle purement aventure de la marque Taïwanaise, en aluminium et fourche carbone. Petite précision au niveau du braquet qui aura son importance sur certaines bosses: il est monté en mono-plateau (44x42 dents). Cécile aura le Haibike Q Race RX Pro qu’elle connaît bien. C’est un modèle granfondo, avec une monte de pneumatique gravel et un cadre en aluminium, équipé d’une fourche carbone.

Mérida 18 Silex 600 de Kévin

Haibike Q Race RX Pro de Cécile

Nos sacoches contiendront tout notre matériel pour se protéger du chaud, du froid et de la pluie ainsi que de quoi réparer les bobos et les ennuis mécaniques.  Sans oublier le nécessaire pour passer de bonnes nuits !

Les tenues de Kévin en détail 

Les tenues de Cécile en détail

Le matériel commun

Découvrez notre aventure en cliquant sur le tag Montpellier-Millau-Toulouse.

En route !


Classé dans la categorie: Informations générales | Voir les autres articles dans cette categorie

Autres catégories: People | Evènements | Matos | Emploi | Compétition | VDR te donne la parole | Communiqué

Dans la même catégorie


Autres articles de Kevin Laporte