Beaux vélos, belles routes

Essai : MAAP Circuit / art, style et performance !

Publié le 14/06/2018 08:00   par Kevin Laporte  

« MAAP s'engage à développer l'art et la progression du cyclisme à travers une approche réfléchie du style, de l'innovation et de la performance. » Une formulation revendiquée par la marque australienne et qui colle parfaitement à son image. Découvrons un des best-sellers de la marque : le kit Circuit

 

Depuis quelque temps, nous apercevons la marque née à Melbourne grandir et prendre de plus en plus de place sur les réseaux sociaux. Pour le moment assez discrète sur nos routes françaises, elle met l’accent sur le développement aux États Unis et en Europe. Les ensembles MAAP sont parfois unis, parfois complètement farfelu. L’idée des créateurs est de surprendre, d’oser, et surtout de faire traverser par les océans, l’influence de la mode du cyclewear australien.

Nous avons fait confiance à Ian, responsable marketing, sur le choix de l’ensemble. Ce sera le Circuit, un des incontournables. Les assortiments de couleurs sont audacieux et les imprimés graphiques originaux. Esthétiquement, on aime ou pas, mais ça ne laisse pas indifférent.

 

Maillot Circuit Pro Jersey

Sélectionné en taille Small, on a l’impression que c’est un maillot pour enfant lorsqu’on le déplie. Du haut de notre mètre 77 et de nos 65 kilogrammes, il nous semble petit visuellement. Finalement son élasticité joue en sa faveur et une fois enfilé, nous sommes à l’aise. Nous pourrons dire que c’est un maillot « repère de poids de forme ».

Ce maillot fait partie de la série Pro Fit, c’est pourquoi il épouse les formes du corps, sans restreindre le mouvement. Nous le comparons d’un point de vue sensation à une combinaison de contre-la-montre. Extrêmement léger, nous sentons au toucher que les tissus utilisés sont haut de gamme. La marque a laissé l’expertise de la fabrication au pays mondialement reconnu pour son savoir faire : l’Italie.

 

 

Les combinaisons de matériaux utilisés en fonction des zones du maillot permettent de jouer sur l’absorption de l’humidité et de la transpiration. Ceci est très efficace sur la partie dorsale, avec des panneaux arrière et latéraux micro-perforés. En revanche elle l’est moins sur la partie ventrale. Lorsque la chaleur est élevée et que l’effort est intense, notamment sur une montée de col, la zone du sternum conserve l’humidité. C'est pourquoi il faut aider à la ventilation en ouvrant un peu la fermeture. Le séchage est rapide, ce n'est donc pas handicapant.

D’un point de vue détail, tout est soigné de près, de la haute couture cycliste. Les jonctions entre les pièces sont parfaites, la fermeture éclair coulisse sans accroc, les manches sont un peu rallongées, les poches arrières sont stretch et découpées au laser, ... Bref, nous sommes conquis par la technique et sous le charme du graphique !

 

 

Fiche technique :

  • Composition : 86% polyester, 14% élasthanne
  • Coloris : Marine seulement
  • Tailles : XS à XXL (taille S pour nous : 1m77, 65kg)
  • Prix : 195 dollars australiens soit environs 125€

 

 

Cuissard Circuit Team Bib 2.0

Dans la même lignée que le haut, le cuissard est assez haut de gamme. Son nom 2.0 exprime non pas sa connectivité mais plutôt sa deuxième génération. En effet, un travail a été réalisé sur l’ergonomie de la peau de chamois et sur un nouveau choix de tissus.

Toujours confectionné par nos voisins italiens, sa conception a été revisitée. L’amélioration vient du fait que de par sa forme, la peau de chamois suit davantage les mouvements du bassin pour éviter les frottements intempestifs. Comme s’il y avait un léger jeu. Cela nécessite un mini temps d’adaptation car nous le ressentons dès les premiers kilomètres. Ceci additionné à une matière plutôt brillante du tissu extérieur, nous avions la sensation parasite de glisser sur la selle. D’un point de vue confort, il n’y a rien à redire. Plutôt épaisse, cette peau de chamois fait bien le job, même après plusieurs heures de selle dans l'arrière Pays Basque vallonné et sur la côte.

 

Les bretelles quant à elles sont extensibles, respirantes et ne conservent pas l’humidité. Pour ne rien gâcher, leurs couleurs forment un ensemble dès plus sympathique avec le maillot.

Pour la partie cuisse, le tissu n’est ni trop serré, ni trop lâche et de la bonne longueur. Très sobre, il reprends le bleu dominant du maillot et le nom de la marque en blanc. Il est terminé au genou par un ourlet collé et d'un bord découpé au laser. C’est confortable et parfait en termes de finition.

 

Fiche technique :

  • Composition : 78% polyamide, 22% élasthanne
  • Coloris : Marine, Marine/Corail, Marine/blanc
  • Tailles : XS à XL (taille M pour nous : 1m77, 65kg)
  • Prix : 295 dollars australiens soit environs 190€

 

Conclusion

Nous trouvons cet ensemble très intéressant en termes de qualité, de performance et de look. La gamme est large, les coloris sont osés et les éléments graphiques complètement décalés. Au final, MAAP c’est le moyen de rouler différent, avec des produits haut de gamme !

Bon à savoir : les chutes en vélo sont parfois douloureuses pour le coureur, son vélo et son équipement. Les australiens de MAAP proposent une alternative à cela, le « crash replacement ». Vous pouvez envoyer quelques photos de votre kit MAAP endommagé suite à votre chute, accompagnées de votre facture d’achat et ils peuvent vous offrir une réduction de 40% sur le kit de remplacement.

Pour en savoir plus, découvrez le site de la marque : https://maap.cc/

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Kevin Laporte