Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Week-end Victoire 2018

Publié le 23/04/2018 07:40   par Nicolas Joly  

de l'acier, des volcans, de la passion, et des kilomètres de petites routes...c'était le deuxième rendez vous des heureux propriétaires de Victoire, nous en étions !

 

Parce qu'un vélo artisanal, est plus qu'un simple vélo haut de gamme, et parce qu'un Victoire véhicule un supplément d'âme inquantifiable, leurs propriétaires sont animés d'une passion commune et communicative...Aussi dans une volonté de rencontre et de partage autour de machines d'exception, les Cycles Victoire ont organisé, début Avril, leur deuxième "week-end client".

 

Après une première édition très réussie en 2017, le concept est resté globalement le même, un peu dans la veine des rassemblements de gentlemen drivers, l'huile chaude et le bruit en moins.

S'il ne s'agit sûrement pas d'une course, ce n'est pas non plus un simple rendez vous de collectionneur à la retraite, puisque la grosse boucle du Samedi proposait 150km bien corsés (3000M de D+) dans le massif du Sancy.

 

 

Rendez-vous aux Ateliers

Le weekend commence dès le Vendredi, par la visite de l'atelier, la rencontre des "soudeurs", des "anciens" et nouveaux propriétaires, et la "remise des clés" pour certains chanceux. (Fabien si tu nous lis ;-)). C'est bien sur un moment de grande émotion pour ceux qui ont attendus le vélo de leurs rêves pendant de nombreux mois, hésitant sur la couleur, la géométrie, le groupe....

Vient ensuite l'heure d'enfiler le cuissard, et de s'échapper de la civilisation, en direction des hauts plateaux d'Auvergne pour un week-end très nature pendant que les bagages sont transférés. Le prix de cette échappée se chiffre à 1000 mètres de dénivelé pour rejoindre un camp de base en pleine nature, et une soirée dont le thème est immuable : le vélo !

 

Samedi : cap vers la chaîne des Puys

Avantage d'avoir une journée complète : pas de départ nocturne. La journée sera longue, mais rien ne presse...la trentaine de participants s'élance tranquillement avec 3 options de distance (150, 125 ou 100 km), à parcourir en toute liberté de rythme, selon la forme et l'évolution de la journée

En route pour le Sud, nous rejoignons le magique Lac de Guéry, et poursuivons vers le Mont-Dore, où commence les vraies difficultés du parcours.

 

Après un ravitaillement au Mont-Dore, c'est la Croix Saint-Robert qui nous attend. La route est d'ailleurs fermée, du moins aux voitures, ce qui nous assurera une tranquillité totale, moyennant un passage exotique. Mais c'est surtout un fort vent du Sud qui viendra corser le final et creuser les écarts.

 

Le col entre deux volcans reste un concentré de Massif Central : landes battues par les vents dans un état de préservation total. Sans la route ça serait l'Islande.

La descente suivante est une piste de formule un, pas très raide, mais le bitume et le rayon des courbes permettent de limiter les freinages...seulement calmé par les grosses bourrasques de vent !

 

Reste un dernier obstacle au regroupement méridien : la Croix Morand, autre test bien connu des cyclistes locaux. S'en suit un magnifique encas bien mérité et apprécié dans le Buron du Col !

 

Mais...nous ne sommes qu'au KM80, et il reste donc à "rentrer"....et c'est là que le parcours deviens réellement difficile, succession infini de bosses de tailles variant de 1 à 20 minutes, qui nous rappellera cruellement que nous ne sommes que début Avril !

LA journée s'achèvera bien sur par les célébrations habituelles, opérées avec les moyens du bord...

Dimanche : récup et Paris-Roubaix

 

Le Dimanche, est placé sous des hospices plus contemplatifs...après un petit-déj tardif, ce sont des jambes un peu lourdes qui renfourchent les montures d'acier, pour revenir vers Clermont-Ferrand en une cinquantaine de kilomètres...et prendre la direction finale du centre ville, pour déjeuner ensemble et finalement suivre le final de Paris-Roubaix. Le scenario parfait déroulé par Sagan achève le week-end en beauté !

 

L'initiative, déjà appliquée dans le vélo par quelques marques "hors-norme" (Yeti, Moots), s'avère une expérience inoubliable. Après avoir serré la main qui a soudé votre cadre à l'atelier, partir sur les routes magnifiques en compagnie d'autre fanatiques de l'acier et du vélo sur-mesure, le tout patronné par le staff Victoire....qu'il faut saluer pour son organisation parfaite,  le tout en toute simplicité.

En résumé, difficile d'être plus proche de ses clients que lors de cette réunion quasi-familiale !

 

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Nicolas Joly