Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Paris-Roubaix, les ambiances autour de la course

Publié le 09/04/2018 13:34   par Etienne Plouze  

De la signature des coureurs à Compiègne au vélodrome de Roubaix, l'ambiance était brûlante pour cette 116ème édition de l'Enfer du nord malheureusement endeuillée par la mort du jeune coureur Belge Michael Goolaerts.

Les stars de Compiègne sont sans hésitation les cinq Tesla du Team EF Drapac.

Même les miss ne font plus tourner les têtes à côté.

Les signatures s'enchaînent sous le soleil de l'Oise.

Heinrich Haussler semble retrouver une seconde jeunesse chez Bahrain Merida.

La mèche de Marcel est parfaite, merci Alpecin !

Cédric Vasseur dans ses nouvelles fonctions de community manager à la Cofidis.

Pendant que l'UCI scanne et re-scanne.

Peter sort de son bus avec ses nouvelles lunettes 100% S2.

Il est temps de se rendre sur la ligne de départ pour la meute des Quick-Step.

Pas question de sauter un repas, il est midi, nous prenons la direction du café Chez Françoise à Troisvilles.

Une omelette et une part de gâteau au sucre, le tout dans une ambiance familiale. L'an prochain il faudra juste bricoler un verrou aux toilettes, n'est-ce pas Françoise !

La pelouse du parc est peut-être légèrement plus plane que ce champ, Neymar JR doit en convenir.

Ce derny semble légèrement sous-dimensionné pour rattraper les coureurs qui ont le vent dans le dos.

On dirait que la grogne monte chez les fidèles supporters de la Cofidis, même ce gentil toutou a l'air un peu bougon.

Pique-nique champêtre pour les Kazakhs d'Astana.

L'équipe de charme de France TV se dirige vers le plateau pour le direct.

Le plateau TV installé sur la pelouse du vélodrome.

Les patriarches slovaques aux anges après la victoire de Peter Sagan.

Poupou toujours aussi populaire.

La voiture balai est toujours présente, même si très peu parmi les 62 coureurs ayant abandonné cette année sont montés à son bord.

 

 


Autres articles de Etienne Plouze