Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Paris-Roubaix, au coeur de la légende

Publié le 09/04/2018 13:32   par Etienne Plouze     1 Commentaire

De secteur en secteur, on a promené notre appareil photo sur ce 116ème Paris-Roubaix. Instantanés d'une course toujours hors norme.

L'échappée matinale en finit avec le Secteur 26 de Quiévy, seul le Suisse Silvan Dillier, auteur d'une course fantastique, terminera la journée en tête avec un certain Peter Sagan.

À l'avant du peloton, les équipiers avec ici Juraj Sagan (BORA) mais aussi les hommes forts comme Niki Terpstra (Quickstep) limitent l'écart avec les hommes échappés.  

Arnaud Demare s'accroche, mais le champion de France vivra une mauvaise journée sur les pavés.

Pour Jurgen Roelandts, Quiévy marquera le terminus de la course suite à un problème mécanique.

Les stigmates des chutes sont bien présents chez les attardés. La pluie de la nuit et la tension dans le peloton ont rendu les premiers secteurs très dangereux.

Les transitions routières sont l'occasion pour les équipes de s'organiser avant la prochaine tempête de pavés.

Secteur 16, les choses sérieuses commencent et Zdenek Stybar passe à l'offensive en tentant la jonction avec les échappés mais en vain.

Vingt secondes derrière, Marcus Burghardt fait le nécessaire pour son leader Peter Sagan.

Ce dernier presque souriant semble déjà projeté vers sa future attaque.

Le vainqueur du Tour des Flandres Niki Terpstra avec dans sa roue Philippe Gilbert, déjà au rupteur après son attaque audacieuse mais un brin prématurée dans Arenberg.

Derrière, on attend son heure, la route est encore longue jusqu'à Roubaix.

Wout Van Aert entouré de deux Lotto Jumbo; le champion du monde de cyclocross a semblé être l'un des seuls à pouvoir mener la chasse derrière Sagan. Une avarie mécanique ruinera tous ses efforts, il terminera cependant treizième pour son premier Paris-Roubaix. Costaud !

Ancien vainqueur, Mathew Hayman toujours à l'aise sur les pavés terminera à la 22ème place.

Le champion de France doit laisser partir à la fin du secteur 16.

Direction le secteur quatre étoiles de Sars-et-Rosières.

Le duo de tête entre dans le vélodrome de Roubaix, le suspense est encore à son comble pour ce duel entre Peter Sagan et Silvan Dillier. 

Le sprint va être lancé deux cents mètres plus loin dans le virage opposé.

Peter Sagan remporte Paris - Roubaix et ajoute un deuxième monument à son palmarès après le Tour des Flandres.

Tout feu tout flamme, Peter Sagan salue photographes et bénévoles venus en masse profiter de ce moment historique.

Exfiltré du vélodrome comme une rockstar, le Slovaque vous offre un dernier regard malicieux.

 

 


Autres articles de Etienne Plouze


1 Commentaire

  • 12/04/2018 18:30:19 par titalain

    Je sais que c'est facile à dire assis derrière son ordi...
    mais Silvan Dillier n'avait aucune chance en attendant que Sagan démarre pour essayer de le contrer.
    Je pensais qu'il allait lancer de loin pour empêcher l'autre de poser son sprint.