Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : Suplest Edge Performance

Publié le 04/04/2018 17:29   par Nicolas Joly  

Le chaussant Suisse à l'essai : confort et ergonomie pour vos longues sorties !

Suplest est une marque relativement récente (2007) que nous vous présentions sur VdR il y a quelques temps déjà.

Les "Road Edge Performance 01.052" ont fière allure !

Innovante, qualitative, designé en Suisse : autant d'argument très forts, d'autant que le look est aussi distinctif que réussi...mais plus que tout, c'est le chaussant, et surtout la réputation de confort (et de souplesse !) qui a fait la renommée de Suplest, notamment auprès de nombreux pros.

Bref autant de faisceaux concordants qui nous ont donné envie d'en savoir un peu plus, en testant ce modèle Road Edge Performance 01.052., et le fameux chaussant "porte-feuille" Suplest.

 

 

La gamme

En spécialiste du segment "premium" comme on dit, la gamme Suplest se compose seulement de 2 niveaux ! Aussi, si cette Edge Performance 01.052. est bien le modèle "d'entrée" de gamme, il est tout, sauf "bas" de gamme, et ce différencie de la  Edge 3 Pro par son Boa unique (au lieu de 2 sur la Pro) et quelques specs moins visibles, comme une semelle (légèrement) moins rigide, et quelques différences de matériaux.

Pour le reste, et notamment le chaussant, elles sont identiques, et offrent notamment toutes les deux la semelle interne "Soletstar" ergonomique, nous y reviendrons.

 

Chaussant

Commençons par l'essayage : la pointure s'avère parfaitement dans la norme, et nous restons dans les valeurs habituelles. Ce qui frappe immédiatement c'est le volume dédié à l'avant du pied. Alors que le talon, est particulièrement bien étudié, et bloqué là où il doit être, l'avant lui offre un volume confortable, et donc plutôt à même de satisfaire les pieds larges. Si c'est plutôt inhabituel, c'est particulièrement agréable, et ne pourra que s'apprécier doublement lors de longues et chaudes sorties.

Venons en au verrouillage. La grande particularité de Suplest, même s'ils ne sont pas les seuls, est de proposer une construction en portefeuille, sans languette donc, avec les tiges droite et gauche qui viennent se chevaucher. Le concept est particulièrement intéressant, puisqu'il permet notamment  de s'adapter a une grande variété de volume de pieds, et bien sur de permettre un verrouillage puissant du coup de pied ! D'autant plus puissant qu'il est confié au système Boa, qui a fait ses preuves, mais rappelons-le, nécessite toujours un serrage prudent, tant il peut être "constrictor" justement.

Le fameux portefeuille vient ceinturer l'ensemble du pied pour un ajustement au plus grand nombre de morphologies

 

En dépit de l'absence de languette, la tige qui enveloppe le pied semble toutefois monter assez haut vers l'articulation de la cheville. Même si elle est pourvue d'un insert plus souple, nous l'aurions préféré  un peu plus échancrée.

Une fois vérouillée, rien ne bouge, et selon les morphologies, la cheville peut même se retrouver un peu bridée

Le dernier point marquant est, comme leur nom l'indique, la matière de la tige, plutôt souple, et en tout cas bien plus souple que les traditionnels "cuirs" plus ou moins synthétiques auxquels nous sommes tous habitués.

La tige souple et aérée s'avère particulièrement confortable (et sans couture !)

 

En route.

Si le confort semble donc parfait dans le salon, il n'y a plus qu'à partir rouler. L'installation des cales ne pose, a priori, pas de difficulté, et permet de vérifier que la semelle en carbone est d'une rigidité sans faille.

Testées sur plusieurs sorties jusqu'à 4 heures, nous avons pu confronter les Edge Performance 01.052. à la dure réalité du terrain, celle qui transforme les légers troubles en vrais problèmes.

Mais disons le tout de suite, les Edge Performance ont très bien résisté à l'épreuve, même si elles nécessitent quelques réglages pour en tirer le meilleur :

 

Volume et Maintient

Tout d'abord, les premières impressions de volume et de maintient se confirment. Le talon est parfaitement calé (même sans un serrage excessif). Le portefeuille permet de s'adapter à une grande variété de coup de pied, et avec les renforts dédiés et bien placés, les cables du boa n'arrivent pas à créer de garrot : c'est bien ! Comme pressenti à l'essayage la tige vient un peu haut sur la cheville, et  pour notre pied, le dernier passage de boa est un peu trop haut vers la cheville, mais en croisant le cable "en X", nous arrivons à dégager un peu le coup de pied et débloquer la cheville : problème réglé !

Tuning : à gauche, le passage du cable vérouille un peu trop notre cheville. A droite, en le croisant, le phénomène disparait sans rien perdre au serrage.

 

A l'avant on conserve cette impression de confort aussi agréable qu'inhabituel. Si le volume semble idéal pour les pieds larges, il ne semble pas pour autant interdit aux les pieds fins, puisque le velcro inférieur agit également sur le porte feuille, et  peut restreindre le volume sur l'avant.

 

Le portefeuille présente une plage de réglage vraiment étendue et efficace, même sur l'avant.

 

Rigidité

Côté rigidité on n'est vraiment pas dans de l'entrée de gamme (!), il n'y a rien a reprocher aux Edge Performance qui ne se déforment absolument pas. Couplé avec un maintient frôlant la perfection, le transfert de puissance est parfait.

Nous finirons toutefois par trouver cette semelle presque trop rigide sur la distance ! ou du moins peut être pas assez isolées des vibrations. En y regardant de plus près, on constate que la semelle interne Soletstar en est peut être la cause. Celle-ci est très différente d'une semelle interne classique. Elle est globalement rigide et mince, apportant très certainement une stabilité latérale supplémentaire au pied, et un soutient ergonomique très réussi. Néanmoins, la partie avant fine, et la partie arrière rigide, transmettent probablement plus de vibration qu'une semelle classique en mousse. Ce point reste à relativiser, étant probablement la conjonction d'autres paramètres (boa un peu trop serré, froid), d'autant qu'il peut être facilement ajusté...mais prouve en tout cas que la rigidité de l'ensemble n'est pas en défaut.

La semelle interne "Soletstar" est renforcée d'une coque rigide (en noire). Si cette solution apporte une grande stabilité latérale, la partie mousse s'avère par contre relativement fine, notamment sous la plante du pied, et filtre assez peu les vibrations.

 

L'névitable pesée...

Rigidité et confort sont donc conjugués à la perfection, mais semble avoir un prix : effectivement les premiers tours de pédales  ne délivrent pas une sensation de légèreté...ce que nous confirmera notre balance (309 grammes la chaussure nue). Mais qu'importe ! si les Suplest ne battent pas de record de poids, le confort n'a pas de prix !

 

Q-factor

Autre point à noter, à l'usage il s'est avéré que le placement des cales étaient assez inhabituel ! Sur une cale Speedplay montée dans sa position neutre, on remarque immédiatement que la cale n'est pas centrée sur la chaussure, mais déportée vers l'intérieur. Un point à surveiller, car pour retrouver un Q-factor standard, il faudra monter complètement décaler la cale, sous peine d'augmenter notablement son Q-factor. Pour des cales sans réglages latéral, ce peut être un point limitant dans certains cas.

Attention au Q-factor ! le perçage des Suplest est décentré vers l'intérieur du pied, et la cale s'en trouve en léger porte-à-faux.

l faut impérativement en tenir compte au moment du montage des cales

 

A l'heure du bilan, les Suplest se distinguent surtout par leur grand confort, leur ergonomie, et leur capacité d'adaptation à un grand nombre de pied. Elles ont aussi quelques défauts, le plus gênant étant le positionnement du perçage des cales. heureusement une fois connu, c'est un paramètre qui peut être maîtrisé.

Le  plus remarquable est que le confort est obtenu sans aucun compromis sur la performance, faisant des Suplest un choix idéal pour tous les gros rouleurs, les longues sorties, les chaudes journées...bref VdR valide !

 

Si l'on devait résumer le test en un mot, ce serait : CONFORT !

 

+

Chaussant super confortable

Portefeuille sans languette s'adaptant à un grand nombre de morphologies

Maintient et Transfert sans faille

Look !

-

Placement des cales non centré

Poids

 

 

Poids VdR : 309 grammes LA chaussure en 43

Tarif : 249€

existent aussi en noir ou en blanc, ses "01.052" étant  la couleur signature

Infos Suplest

 

 

 

 

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Nicolas Joly