Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Pedaled l'essentiel pour ce printemps

Publié le 01/03/2018 07:29   par Etienne Plouze  

On prépare déjà le printemps chez veloderoute, un rayon de soleil et nous voilà sur la route tout vêtu en Pedaled.

PEdA LED

 

Si vous suivez régulièrement veloderoute.com, vous devez commencer à bien connaître les diverses productions Pedaled. Une marque qui surfe entre mode pour les dandies sur deux roues et performance avec la fourniture du textile pour l'équipe anglaise JLT Condor. La marque a été créée par un japonais Hideto Suzuki, aujourd'hui elle est dans le giron du groupe Selle Royal. Mais rassurez vous l'esprit initial demeure toujours puisque Hideto Suzuki reste derrière le crayon. Les différentes pièces de notre tenue arborent toutes un peu de calligraphie japonaise, l'effet est garanti !

Pour la production, comme bien souvent elle est réalisée en Italie. Un pays qui reste la référence en terme de savoir-faire historique tant dans la fourniture des matières premières que dans la confection.

Pour ce test mi-saison ou début de printemps on a choisi le maillot Essential, nouveauté 2018 et le cuissard Daikann. Les deux produits ne sont pas spécifiquement liés, mais l'association nous a paru intéressante.

 

On a profité du premier roulage en Time Alpe d'Huez 01 pour sortir notre tenue Pedaled composée du maillot Essential, du cuissard Daikann et des chaussettes Dario.

 

 

Essential Jersey

Il s'agit là de l'une des nouveautés pour 2018 chez Pedaled, un maillot de printemps presque une petite veste. D'aspect très chic, l'Essential Jersey est construit dans un tissu composé à 30% Merino, 70% Polyester. Légèrement stretch, il s'avère d'un grand confort en seconde couche avec un sous-vêtement prêt du corps. Sa fonction première sera d'apporter isolation et confort thermique à son porteur. En fonction du sous-vêtement on peut raisonnablement porter l'Essential Jersey à partir de 8 à 10°C jusqu'à 20°C sans problème. En produit complémentaire le port d'un gilet coupe-vent sans manche permet d'apprécier encore plus le maillot surtout pour l'heure de chauffe. Une belle plage d'utilisation donc, qui fait de ce maillot une version plus moderne et technique du traditionnel maillot printemps d'un "package club". Il va surtout être beaucoup plus respirant et mille fois plus valorisant à porter. Pedaled propose quatre coloris pour un même design bicolore intemporel. Au niveau de la coupe, ici on est sur des choix passe-partout, en prenant notre taille habituelle (taille S pour 1m78 et 65 kg) le maillot est bien sans trop serrer le buste. Si vous cherchez de la coupe racing ce maillot ne correspond pas à vos critères.

En résumé un bon basic selon nous, indispensable dans toute garde-robe cycliste. Et cela, car il peut-être porté au printemps, en automne et même été si la météo est mauvaise. Le prix de 125 € est raisonné par rapport à certaines productions britanniques sur le même créneau. Pedaled est disponible est vente directe, mais aussi dans une sélection de boutiques plutôt haut de gamme en France.

 

Rien n'a dire côté finition, la confection est parfaite. Les manches se terminent par un manchon plus étroit pour bloquer l'entrée du froid.

 

L'arrière du maillot reçoit une large bande de silicone pour éviter qu'il remonte et assurer une bonne tenue lorsque les trois poches sont chargées.

 

  • Composition 30% Merino, 70% Polyester
  • Quatre coloris
  • Six tailles de XS à XXL
  • Prix : 125 €

 

Lien web : pedaled.com/essential-jersey

 

Cuissard Daikann Winter

Pour aller avec le maillot Essential ou avec une vraie veste hiver, nous avons roulé le cuissard Daikann Winter. C'est notre second test d'un cuissard hiver, d'abord septique sur l'utilité de ce genre d'équipement on y a pris goût. Épais comme un cuissard long, il est parfait pour les compétitions et les sorties hivernales avec des jambières en compléments. Pedaled en propose d'ailleurs, mais nous n'avons pas été séduits par le sizing. Il aurait peut-être fallu le modèle en XS pour nous à la place du S, bizarre quand même lorsque l'on mesure 1m78.  Peu importe le Daikann, est tout noir et se porte avec une grande partie de notre placard, on a pu donc rouler par des températures autour des 5°C. L'intérieur du Daikann en polaire gratté apporte isolation et chaleur à nos cuisses et c'est ce que l'on demande à un cuissard hiver. Une protection ou déperlance aurait été un plus appréciable pour ce genre de produit, pourquoi pas sur une prochaine version en espérant que cela ne fasse pas trop grimper le tarif.

La coupe reste dans la même veine que pour le maillot, sportive mais pas trop. Sa longueur est standard dirons nous. Pour le volume, nul besoin d'être très affûté, il accepte volontiers le petit gras d'hiver.

Côté confort la peau Elastic Interface Endurance Anatomic Joker avec deux densités assure pour les sorties au-delà des trois heures. Son épaisseur varie selon la densité entre 3 mm à l'avant et 12 mm à l'emplacement des ischions. Une peau haut de gamme bien montée qui brille par son confort, sa respirabilité et son séchage sont peut-être inférieurs ici sur le Daikann que sur son équivalent été le Natsu (moins épais et plus richement doté en Elastane).

On a affaire avec le Daikann à un joli cuissard au style classique pour rouler au chaud et avec style même en hiver.

 

Jambe droite et jambe gauche arborent deux marquages différents tous deux réfléchissants.

 

Une fine bande de silicone assure le maintien sur la peau tout en douceur.

 

 

  • Composition 85% Polyamide, 15% Elastane
  • Six tailles de XS à XXL
  • Prix : 155 €

 

Lien web : pedaled.com/daikann


Dans la même catégorie


Autres articles de Etienne Plouze