Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : casque Abus GameChanger

Publié le 08/02/2018 13:44   par Etienne Plouze  

Apparu l'an passé sur la tête des coureurs de la Movistar, la GameChanger fera sa première campagne de classiques en 2018. Voyons les points faibles et les points forts de cette future star dans le peloton.

Pourquoi le GameChanger

Pour vous remémorer les tenants et aboutissants de ce GameChanger, nous vous invitons à consulter notre présentation faite à sa sortie. Dans la foulée de celle-ci, on a souhaité tester ce casque, car il marque pour nous un renouveau important chez Abus. Le nom de ce couvre-chef est de toute façon un indice dans ce sens, "GameChanger" que l'on comprend comme "le renouveau". La marque disposait certes déjà d'une offre route, mais ce casque symbolise une montée en puissance d'Abus sur le marché route. Le premier vrai casque haut de gamme qui plus est aéro pour le constructeur allemand. Dans la foulée du Gamechanger, Abus a également sorti dans la foulée un autre modèle intéressant : l'Aventor. Le sponsoring de la Movistar est là pour offrir de la notoriété à ces nouveaux produits. Voyons maintenant les aspects qui nous ont plu et ceux qui nous ont déplu après plusieurs mois d'utilisation du GameChanger.

Les points forts du GameChanger

Premièrement sa polyvalence, le GameChanger passe partout quel que soit votre style. Son aspect aéro n'oblige pas le port de la combinaison de CLM, ses lignes sont sportives mais pas trop. Même si pour nous l'aspect aéro est secondaire, on aime porter un casque comme le GameChanger lorsque les températures sont fraîches, les jours de vent ou sous la pluie. Un casque comme le GameChanger peut être porté dans des conditions classiques, finalement il y a qu'une journée d'été qui lui sera déconseillé. La ventilation et la circulation d'air sont bien étudiées mais les ouvertures restent relativement petites par rapport à un casque traditionnel.

Son design, simple et innovant, fait du GameChanger un très beau casque. Toutes les faces sont parfaites à nos yeux, une perfection du coup de crayon mais aussi de la fabrication. Chaque chose est à sa place, rien de dépasse : l'assemblage des différents éléments est superbe.

Sur la tête, son volume est réduit au strict minimum, ni trop long, ni trop haut les proportions sont bonnes. Cette proximité avec le crâne a été rendue possible grâce à une structure interne ActiCage en EPS, un renforcement au cœur du casque qui permet d'avoir une coque à épaisseur réduite.

Les points décevants

Nous avons été un peu déçus par le stockage avant des lunettes, il n'est pas vraiment universel, tout simplement. Certaines lunettes avec des branches plus grosses et plus rigides, type 100 %, ne peuvent pas être stockées à l'avant. L'extrémité des branches touche le crâne et s'enfonce désagréablement. L'emplacement arrière est plus efficace selon nous, mais c'est assez compliqué d'y installer ses lunettes tout en roulant. Un point qui est vraiment lié au modèle de vos lunettes et un peu à la forme de votre crâne.

Nous ne sommes pas vraiment séduits par la molette du serrage occipital. Cette dernière n'est pas confortable à utiliser, que se soit avec des gants ou mains nues. Ses crans sont très marqués, ce qui rend le fonctionnement viril, ce constat vaut dans le sens du serrage et pour le desserrage.

À l'avant, le GameChanger est équipé de cette pièce de mousse pour le confort et l'absorption de la transpiration. Elle est bien conçue et reste bien en place, on lui reproche cependant sa finesse. La capacité d'absorption sera peut-être limitée sous les premières chaleurs du printemps, certains n'ayant pas besoin de chaleur pour transpirer, nous émettons une réserve. Nous aurions aussi préféré un jeu de mousse sur le dessus du casque, un petit plus côté confort pour certaines formes de crâne. Voilà pour les points d'imperfections relevés, on a été tatillon pour les trouver, car ce casque est sans gros défaut.

Conclusion :

Pour nous, la balance penche plutôt en faveur du GameChanger. Même si on a trouvé trois petits défauts, mais globalement ils sont très secondaires. On retient le design et la qualité comme principaux arguments, le prix est dans la moyenne des casques aéro haut de gamme. À 200 €, vous avez l'assurance de conserver le GameChanger durant de nombreuses années, on conseille juste de stocker ce casque dans une housse souple ou rigide.

Il y a fort à parier que l'on croise sa silhouette de plus en plus souvent sur le bord des routes. Une bonne chose car il gagne a être connu, ce n'est pas encore le cas mais cela va peut être changer. On a essuyé plusieurs fois cette question : C'est quoi ton casque ? Il faut dire que le marché du casque est plutôt prolifique et les designs varient de moins en moins.

Poids : 263 g sur notre balance en Medium (52-58 cm), trois tailles au catalogue (S-M-L) pour sept couleurs

Prix : 199.95 €

Lien web : gamechanger.abus.com

Pour sa deuxième année dans le peloton le GameChanger s'adapte aux nouvelles couleurs de la Movistar.


Dans la même catégorie


Autres articles de Etienne Plouze