Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Présentation et essai Kona 2018 / Le Sutra ltd

Publié le 02/11/2017 09:37   par Amaël Donnet  

Après avoir mis à l’épreuve le Rove NRB, celui-ci nous a séduits, nous avons prolongé notre séjour en Andalousie afin de découvrir un vélo à l’aspect particulier. Le Sutra ltd navigue entre le «monster cross», le voyage et les aventures d’un jour. Des éléments tout sauf antinomiques qui se combinent à merveille. Mais, ces traits de caractère vous concerne-t-il ?

Images :  Geoff Waugh & Amaël Donnet

Textes : Amaël Donnet

 

Notre sujet sur le Kona Rove NRB 2018

 

 

Retour aux bases

Ce Sutra ne suit pas les modes, sans prendre trop de risques, on peut même dire qu’il fuit tant la mode que la conformité. Dans ce cas, est-ce une monture d’un autre âge ? Non, ce n’est non plus pas le cas. Ce cadre adopte la tendance actuelle qui intègre les axes oversizes de douze millimètres de diamètre. Le sloping et la fourche droite confère toutefois une allure moderne à ce gravel. Malgré cela, ce vélo suit sa ligne, sans en dévier le moindre instant : exit le carbone ou les tubes en aluminium hydrauformés. La douille conique ne trouve non plus pas grâce aux yeux de Kona. La direction n’est pas intégrée et les passages sont externes. Les tubes, à épaisseurs variables, sont en acier au chrome-molybdène (CrMo 4130). Kona a misé sur la fiabilité et sur la robustesse pour son Sutra, divers œillets permettent l’installation de pare-boue ou de portes bagages. Le voilà prêt à vous suivre partout, dans toutes les conditions, seule votre imagination en délimitera les contours de vos aventures.

 

 

Il a tout pour lui !

Le cadre à l’aspect «maouss costaud» se marie parfaitement avec les roues de 700 et les impressionnants pneumatiques Clément MSO en largeur de 50mm. Les roues et les pneus sont prêts pour un montage tubeless. Une modification à faire d’urgence tant les avantages sont grands. Rouler en chambre à air, en gravel, c’est prendre de vrais risques (crevaison par pincement), perdre en rendement et en grip. Ce dernier effectué, il sera alors possible de rouler à basse pression. En combinant ce châssis avec un groupe Sram Rival 1 et un poste de pilotage se composant d’une potence courte et d’un cintre large, Kona réalise un sans-faute vu le tarif proposé de 2'299 euros.

 

Du côté des géométries

Si ce Sutra possède des airs de petit turbulent, sa géométrie se montre plutôt sage et orientée voyage. L’empattement généreux compense, en matière de stabilité, un angle de fourche relativement (trop ?) fermé.

 

A l’essai… Bondissant !

Au moment de chevaucher ce Sutra, nous étions partagés par deux sentiments. La curiosité nous titillait, tandis que nous étions sceptiques pour le gain de ce type de gravel. Avouons-le de suite, ce gravel possède plusieurs visages, il se destine à ceux qui partent sur des aventures d’une journée, ou plus, et qui ne désirent pas être arrêté leur quête. Ce gravel passe vraiment partout ! Avec des qualités hors-pair en matière de franchissement et de confort, le Sutra ltd sera également parfait pour ceux qui manque d’assurance… et pour les riders qui souhaitent repousser leurs limites en matière de pilotage.

La section de 50mm et le montage tubeless apportent un grand confort et un grip dément. Au guidon du Sutra ltd, une fois la vitesse acquise cette dernière se conserve aisément. Le Sutra encaisse parfaitement les chocs et il se délecte des passages techniques, les grandes roues, Chaque aspérité est une source de jeu, on bondit, on fait des ollie, on «déconne» en permanence.  On se croirait presque sur un VTT ! Quel plaisir ! Le cycliste moins technique, sera de son côté heureux de passer les zones difficiles plus aisément que de coutume.

Mais ne rêvons pas, cet amusement se paie au niveau du rendement, dès que ça monte, il convient de ne pas avoir de velléités chronométrées. Le cadre, plus nerveux que rigide, les roues et les pneus forment un ensemble très élastique. Ca travaille fort dans les relances, sous les coups des watts, le Sutra ltd se plie tel un arc avant de relâcher l’énergie. Quelques watts s’envolent lors de la transition. Si au niveau de l’efficacité on a vu mieux, ce trait de caractère permet de soulager les jambes en cas de coup de mou. De plus, la sportivité et le chrono ne figurent pas parmi le cahier des charges opté par Kona. Le Sutra ltd est né pour vivre l’aventure et pour jouer avec le terrain, pas pour faire le malin sur Strava !

De sceptique, nous avons terminé cet essai en rendant ce Sutra avec regret. On l’aurait bien ajouté à notre collection personnelle, mais nous sommes déjà assez fâchés avec notre banquier… !

 

Pour qui ?

La simplicité et la robustesse priment sur le côté tape-à -l’œil de votre monture ? Les chronos ne sont pas votre tasse de thé ? Vous appréciez plus le pilotage, l’aventure, vivre le moment présent ? Si vous répondez oui à deux de ces questions, le Kona Sutra ltd ne sera pas à négliger au moment de changer votre vélo.

 

 

Deux modèles… Complètement différent !

La famille Sutra se compose d’un «monster cross», le ltd que nous vous présentons ci-dessus, et d’un modèle équipé pour le voyage. Ce dernier utilise des composants plus que validés par la communauté des baroudeurs. A savoir : une selle Brooks, une transmission Shimano Deore triple et de pneumatiques Schwalbe Marathon. Il est en outre pourvu de pare-boue et d’un porte-bagages, l’aventure vous attends au coin du virage. Le ltd est vendu 2'299 euros et la randonneuse 1'499 euros.

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Amaël Donnet