Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai : roues 3T DISCUS C35 Team

Publié le 20/01/2017 09:57   par Nicolas Joly  

Des roues carbone sans compromis !

Cela fait bien longtemps que 3T utilise le carbone dans ses gammes de périphériques, mais depuis quelques temps, la firme italienne semble accélérer la cadence, avec un élargissement ambitieux de sa gamme de produit.

C'est le cas pour ses périphériques, ce fut le cas de son cadre Exploro, et c'est encore plus le cas pour sa large gamme de roues, dont nous essayons ici une version à disque : les Discus C35 Team.

Dans les grandes lignes, il s'agit de roues carbones, à pneus, de hauteur intermédiaire (32mm), présentant (presque) toutes les caractéristiques modernes que l'on attend actuellement, notamment une jante large 26mm (au plus large), et un profil aéro en U.

 

 

Côté style, c'est une vraie réussite : 3T poursuit sa refonte graphique, dans un style moins marqué que par le passé, visant certainement à être plus en phase avec la globalité du marché. Ces roues sont donc plutôt classique et classieuse, avec du carbone mat très sobre, bien en phase avec les leaders du segment. Cette déco minimaliste, permettra aux C35 de se marier avec de nombreux vélos. Par ailleurs la finition est irréprochable, ce qui n'est pas le cas de toutes les roues, même à ce niveau de prix.

A noter, il existe également une version "LTD", (légèrement) plus haut de gamme, avec rayons Sapim et roulements céramiques. Quand à la version  "PRO"  elle désigne une jante en alu.

Côté mécanique, 3T a particulièrement soigné la conception de ses roues, notamment dans leurs éléments discrets, avec des jantes asysmétriques, des têtes de rayons sphériques, et un rayonnage direct, autant d'éléments qui apporteront un fonctionnement optimal dans le temps :

Tous les détails dans la vidéo, pour les passionnés de physique

Pour compléter, ajoutons que les rayons sont des Pillar plats (type aéro), et sont aux nombres de 24, à l'arrière, comme à l'avant (disque oblige). lls sont rayonnés en interne (écrous accessibles en démontant le pneu), un choix surtout esthétique, mais pas réellement gênant, en pratique, car contrairement à une jante alu, les roues carbone ne demandent que très peu d'entretien à ce niveau là.

Les axes multi-standard

D'autres spécificités sont particulièrement bien pensées sur ces roues, et notamment les moyeux configurables pour tous types d'axes :  le roues sont livrées avec toutes les adaptateurs nécessaires pour changer de configuration, et ce, sans aucun outil, c'est clairement un plus de ce modèle.

Il y a donc 3 options à l'avant : axe standard de 9x100, ou traversant de 12x100 et de 15x100mm

et autant  pour l'arrière : axe standard également 9x135, ou traversant en 12x135 et 12x142mm

pour notre test, nous avons utilisé uniquement la configuration 12x100 à l'avant et 12x142 à l'arrière. Les axes et coupelles se sont parfaitement intégré à notre vélo de test (Cervelo C3), sans aucun jeu ou sur-épaisseur.

Les moyeux sont donc compatibles avec pratiquement tous les cadres actuels du marché, ce qui est un atout majeur pour un investissement de ce type.

Par ailleurs, des moyeux maison de bonne facture, avec une roue libre plutôt silencieuse, et une fixation de disque type Centerlock, serrée par une clé standard de...boitier de pédalier (!), ce qui s'avère très pratique à l'usage.

Le corps de roue libre Campa est dispo en option.

Et...la jante

Comme expliqué dans la vidéo, on constate qu'elles sont asymétriques : porte-à-faux côté disque à l'avant, et côté cassette à l'arrière, afin d'optimiser la tension des rayons et la symétrie du parapluie. Dans la lignée de la tendance actuelle, ces jantes semblent plutôt robustes, et destinées à une pratique quotidienne, et pas seulement à un usage "course" exceptionnel. Une bonne tendance, qui permet de "rentabiliser" son achat et de rouler plus souvent avec.

Mais ce qui nous intéresse plus c'est leur largeur, et à 18mm de largeur interne, elles sont dans la bonne moyenne actuelle, même si l'avant-garde est clairement au-delà.

Enfin, il faut préciser que ces roues ne sont pas tubeless.  Ce n'est pas réellement grave pour la route, où l'offre de pneus classiques reste pour l'instant plus performante, mais c'est tout de même réellement dommage, et même étrange, pour une roue à disque dont les caractéristiques seraient par ailleurs très propice au cyclo-cross ou au gravel.

Des accessoires.

Des détails, mais qui comptent : pour le prix (1800€), cette paire de roue est décidément un vrai kit, avec en plus des axes, les blocages rapides et les housses de transport....

Ce n'est pas tout : 3T a même prévu une bague en caoutchouc pour "caler" la valve de chambre à air, évitant ainsi qu'elles ne résonne dans le carbone. (Un problème classique des jantes carbone, 

habituellement réglé par un tour de scotch sur les valves)

Montage et pneumatiques

Tous les pneus testés (pas moins de 4 paires) se sont installés sans difficultés particulières. La largeur entre crochets (18mm)  procure une très bonne assise. Sur les pneus à ma disposition, les côtes sont restées nominales. Pas de transformation notoire de volumes, preuve que la largeur interne d'une jante n'est pas le seul critère influant sur le volume du pneu, mais nous y reviendrons prochainement. Par contre si la section est respectée (en mm), la forme du pneu est optimale, avec un profil bien arrondi, (sans effet d'ampoule).

Si l'aérodynamique est votre priorité, il faudra donc utiliser un pneu de section proche de la largeur de la jante, soit idéalement dans la plage 25 à 27mm.

 

En route, droit dans la pente !

Montée sur un vélo préalablement équipé de jante alu en 24 rayons (Hed Ardennes Plus), la différence est immédiate ! Le gain en dynamisme saute aux jambes. C'est particulièrement vrai en montée. Même si elles sont également plus légères, ce n'est pas le poids qui surprend, mais le dynamisme. Que ce soit au moment de prendre sa vitesse initiale, au train dans la pente, ou en danseuse, à chaque fois, le vélo est propulsé. Un gain difficile à quantifier, mais cette sensation d'immédiateté est vraiment la marque d'une très bonne roue en carbone, bien plus que le supposé gain de poids.

Il est vrai que la tendance aux roues exagérément light a quand même tendance à s'atténuer, et les nouvelles jantes carbones de 25 à 28mm de large pour 30 à 35mm de haut ont été largement adoptées comme le nouveau standard de montagne, y compris au plus haut niveau. Ca ne les empêchent pas d'être légères, notamment en version boyaux, mais c'est surtout leur dynamisme qui est prépondérant dans leur performance....et le bon sens qui reprend le dessus, car les secondes se perdent aussi vite en descendant sur des roues trop légères, qu'en montant sur des trop lourdes.

Justement, à 1576 grammes vérifiés la paire en configuration axe de 12 (configuration la plus lourde, en raison de l'axe interne necessaire), leur poids est tout à fait dans la norme des roues haut-de-gamme...c'est aussi un poids  qui peut être atteint avec des jantes alu étroites...mais au prix d'un comportement beaucoup plus fade.

 

En descente, l'assise du pneu procure donc une sensation de sécurité très agréable. Sans être au niveau des jantes les plus larges actuelles (20-21mm entre crochets), elles sont bien plus stable que les générations précédentes en 21mm externe et même pas si lointaine en 23mm. Si vous n'avez pas encore essayé, vous aurez l'impression, d'avoir changé de vélo.

Suivant ma préférence personnelle, la majeur parti du test s'est effectué en pneus de 30mm de section. L'aérodynamique et le poids en pâtisse bien sur, mais pouvoir enfin disposer d'une assise large et rigide  pour des gros pneus est vraiment fantastique. Jusqu'à cette génération les gros pneus apportaient certes du confort, et du grip en ligne droite ou au freinage, mais malheureusement aussi un peu de flou dans les trajectoires et les courbes, anéantissant souvent leurs avantages. Aujourd'hui on arrive à un compromis réellement favorable avec une bien meilleure stabilité latérale, et donc au global des performances en descentes réellement nouvelles. Concrètement, cela se traduit par plus de confiance, et parfois plus de vitesse aussi : quand vous vous surprenez à ne finalement pas freiner du tout, pour la première fois, sur cette grande courbe bien connue à 60km/h... "Preuve", si l'on ose dire, que beaucoup d'innovations, même si elles sont difficiles à quantifier, ont généralement un fondement bien réel.

 

Côté plat, le gain aéro est appréciable, même si, comme on pouvait s'y attendre il reste minime sur cette section de 32mm. En tout cas, aucune influence des vents latéraux, et donc un aérodynamisme exploitable dans toutes les conditions, ce qui est encore un atout pour leur polyvalence.

 

Au final, ce qui ressort de cet essai, c'est le comportement dynamique de très haut niveau de ces roues. Et en plus de cette performance, c'est le plaisir apporté par ces roues qui viennent sublimer un bon vélo, sans aucune contre-partie :

Le dynamisme du carbone, sans son freinage aléatoire

La hauteur de jante, sans prise au vent

Le gain en "tenue de route", sans perte de rendement

La solidité et fiabilité d'une roue d'entrainement, sans sur-poids

Enfin, la compatibilité à tous les standards d'axes, est un vrai argument financier pour des roues qui traverseront les saisons, et survivront probablement plusieurs vélos.

 

En résumé

Ces 3T sont particulièrement performantes et polyvalentes, et s'adressent idéalement aux propriétaires de vélos "endurance-disque". Aussi à leur aise sous la pluie d'un Paris-Roubaix, que dans les cols les plus raides...elles viendront apporter le coup de fouet final pour exploiter tout le potentiel de ces vélos "à tout faire bien" qui tendent à se généraliser.

 

 

les +

Dynamisme exceptionnel pour la catégorie (30-35mm)

Stabilité

Polyvalence

Compatibilité future sans surcout

Look et finition soignés

 

les -

Non Tubeless

 

Poids VdR : 1 576 grammes la paire (en config axe de 12 AV-AR)

Prix : 1800€ la paire

(810€ la roue Avant, 990€ la roue Arrière)

Inclus tous les adaptateurs, blocage rapide, housse de transport

Site 3T

Distributeur pour la France Mohawks Cycle

 

 

 

 

 

 


Dans la même catégorie


Autres articles de Nicolas Joly