Email : Mot de Passe :
Se souvenir de moi ?
Mot de passe perdu ?

Devenir membre

Essai chaussures / Shimano RW5 - Même en hiver, ça reste le pied !

Publié le 22/12/2016 09:34   par Julien Conan  

Rouler les pieds au chaud, voilà une bonne résolution pour l’année 2017… Les conditions hivernales n’épargnent pas les cyclistes et leur résistance au froid ou à la pluie passant nécessairement par une bonne isolation des extrémités, nous avons testé pour vous la nouvelle chaussure Shimano RW5. Verdict de nos petons…

LA MINUTE CONSEIL !

Petit conseil pour l’hiver : « pour ne pas avoir froid aux pieds, il faut se couvrir les cuisses ».
Si le principe est exact, sa mise en application ne suffit pas toujours. À vélo de route, on se déplace à environ 30 km/h, ce qui amplifie l’effet du froid, notamment sur les extrémités… Et cela devient pire dès que l’eau entre en jeu. Même si il est possible d’améliorer la situation avec ses chaussures habituelles en les affublant de couvre-chaussures en néoprène, opter pour des chaussures spécifiquement conçues pour les conditions hivernales apporte un gain significatif de confort, de praticité, d’étanchéité et au final de performance… De plus, l’utilisation de modèles d’hiver évite l’usure prématurée de vos souliers d’été, lorsque les conditions de roulage deviennent particulièrement difficiles.

RW5, QUÉZACO ?

Visible depuis plusieurs années sur le segment VTT, les chaussures hivernales débarquent enfin sur la route avec des produits aboutis et performants. Voyons d’un peu plus près ces Shimano RW5…
Côté esthétique, nous vous laisserons le soin de vous faire votre propre avis. Tous les goûts sont dans la nature ! À dominante noire, les RW5 se parent de marquages fluo phosphorescents diaboliquement efficaces quand la lumière s’efface. Un gage de sécurité lors des sorties matinales ou de fin de journée.
Côté technique, on retrouve un serrage intégral par lacet ajustable, le tout agrémenté d’un rabat recouvrant en cuir synthétique fermé par velcro. Une languette en néoprène souple vient enfin serrer la cheville pour une isolation maximale. Ces RW5 sont également dotées d’une doublure étanche et « respirante » Dryshield, les trous qui permettent une vraie ventilation étant minuscules. Bénéficiant d’une semelle soudée sur une pointe de pied en cuir synthétique renforcé, cette paire de chaussures a également été conçue selon la technologie Dynalast pour une optimisation du transfert d’énergie vers les pédales. D’un indice de rigidité de 6 (valeur optimale : 12), la semelle est plutôt souple et pourvue d’aérations de type fermé afin d’éviter les infiltrations d’eau. 903 grammes sur la balance en taille 44, le produit reste cohérent à sa destination hivernale, tout comme son prix (169,95€) qui le place dans les plus accessibles du marché. Nous sommes bien déjà bien avancé dans la saison, alors profitez des promos du moment pour vous équiper à moindre frais pour la fin de l’hiver ou le prochain !

IL EST DE TEMPS DE SE MOUILLER…

Bien conçu, le chaussant de la Shimano RW5 est très confortable bien qu’ajusté. Le laçage se fait aisément et presque d’une seule main. Aucun souci pour le rabat à velcro qui se positionne très facilement, en revanche il faudra prendre un peu plus de précautions avec la languette néoprène de la cheville afin d’éviter les plis et d’obtenir une étanchéité parfaite. Par période de grand froid, nous avons opté pour une paire de chaussettes en mérinos portée par dessus le cuissard (habitude esthétique). En revanche, lors des sorties humides nous avons opté pour les chaussettes sous le cuissard long, ce dernier devant être suffisamment long pour rester à l’intérieur de la fermeture en néoprène et ainsi éviter toute infiltration d’eau.
Pour rester sur la partie isolation, nous vous conseillons de porter une paire de chaussettes hiver (type mérinos) afin de réguler au mieux la température du pied et de prévenir les plus sensibles d’entre vous du froid. De notre côté, ces RW5 ont été exemplaires et ce quelques soient les conditions bravées durant les dernières semaines. Froid (jusqu’à -3°), pluie, projections de boue, nous ne leur avons rien épargné. Elles ont parfaitement répondu à nos attentes et rempli leur contrat pour garder nos petons au chaud.
Côté sensations, le confort est présent du début jusqu’à la fin de sortie, on apprécie également la souplesse de la semelle au détriment du rendement, mais est-ce ce que l’on attend vraiment d’elles ?
Côté entretien, l’étanchéité de ce modèle permet le nettoyage direct au jet d’eau, dessus-dessous. Attention tout de même à ne pas trop insister dessous, nous nous sommes fait surprendre par quelques infiltrations au niveau des aérations de la semelle ! En cas d’humidité à l’intérieur (oui, on transpire rapidement dès que le mercure s’élève), il suffit de retirer la semelle interne et de les laisser sécher quelques heures, grandes ouvertes et la tête en bas, éventuellement à proximité d’une source de chaleur.

Place au confort avec les Shimano RW5, on prend enfin plaisir à enfiler ses chaussures pour les longues sorties foncières et plus question de se défiler auprès des copains pour sortir dans les conditions les plus difficiles…

Comme quoi même en hiver, ça reste le pied !

 

LES +
+ Isolation thermique
+ Etanchéité
+ Confort
Prix

LES -
Rendement

 

Prix : 169,95€
Poids : 903 g. la paire en taille 44 (pesée avec cales et vis KEO)
Tailles disponibles : du 39 au 48
Coloris : noir/jaune fluo

Site web : http://www.bikegear.cc/france/fr/marques/shimano


Dans la même catégorie


Autres articles de Julien Conan